"House of Cards", nouvelle série à découvrir dès le 29 août sur Canal+

Publié le 6 Août 2013

house-cards-sony-pcitures.jpg
Dès le 29 août, Canal+ proposera à ses abonnés de découvrir chaque jeudi en première partie de soirée "House of Cards", une série créée par David Fincher et avec Kevin Spacey (Francis Underwood), Robin Wright (Claire Underwood), Kate Mara (Zoe Barnes), Corey Stoll (Peter Russo), Michael Kelly (Doug Stamper).

Ambition dévorante, corruption, sexe et manipulations dans les coulisses de Washington… Kevin Spacey en politicien retors et Robin Wright, son ambitieuse épouse, emmènent cette série de treize épisodes reconnue comme l’une des meilleures productions de toute l’histoire de la série politique par la presse américaine.

L’univers sombre et fascinant de HOUSE OF CARDS a été façonné pour la première fois en 1990 par les Anglais Andrew Davies et Michael Dobbs, sous la forme d’une minisérie adaptée des Mémoires de ce dernier – un ancien membre du Parti conservateur proche de Margaret Thatcher. Le jeune dramaturge Beau Willimon a été chargé d’en actualiser l’intrigue et de la transférer dans l’antre emblématique du pouvoir américain. Un travail de deux ans a été nécessaire pour mener à bien l’écriture des treize épisodes. De son aveu même, le scénariste a puisé dans l’œuvre de Shakespeare (notamment "Othello" et "Macbeth") pour mettre en place les rapports tendus et profonds qui se déploient entre les personnages dans cette première saison minutieusement construite.

Pour mettre en scène ce ballet profondément humain, il fallait un visionnaire de la trempe de David Fincher. Attiré par le défi, l’homme derrière SEVEN, ZODIAC et THE SOCIAL NETWORK a travaillé ici pour la première fois sur une série. Fincher a réalisé les deux premiers épisodes et supervisé assidûment la réalisation du reste de la première saison en tant que producteur exécutif. HOUSE OF CARDS lui doit une bonne part de son atmosphère fascinante et mélancolique où les sentiments les plus forts s’expriment dans des décors feutrés. Sa lumière entre chien et loup contribue à faire des personnages des figures ambiguës. Qui sont vraiment Frank et Claire Underwood, l’ambitieux Peter Russo ou la jeune web-journaliste Zoe Barnes ? Vampires ou victimes, diaboliques ou innocents, nous ne les perceront jamais vraiment à jour. Mais nous aurons tout loisir d’en tomber amoureux.

Le début de la série :
Lorsque Garrett Walker est élu président des États-Unis, le politicien Francis "Frank" Underwood, qui l’a aidé dans son ascension au pouvoir, est certain d’être nommé ministre des Affaires étrangères. Il réalise bien vite que le Président ne tiendra pas sa parole et se voit offrir, en compensation, une place de député à la Chambre des représentants. Frank accepte, mais se jure de détruire ceux qui l’ont trahi, avec l’aide de sa femme Claire.

Crédit photo :  Melinda Sue Gordon/Sony Pictures

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article