Inédits de "On ne choisit pas ses voisins" ce soir sur M6

Publié le 15 Janvier 2014

on-ne-choisit-pas-voisins-cyril-plotnikoff.jpg
Ce mercredi à 20h50, Karine Le Marchand et Stéphane Plaza seront de retour sur M6 avec des inédits de "On ne choisit pas ses voisins".

Nuisances sonores, droits de passages, fumées toxiques … les sources de conflits entre voisins peuvent être nombreuses.

Karine Le Marchand et Stéphane Plaza vont joindre leurs forces pour tenter de résoudre  des conflits opposant des voisins qui vivent l’enfer. Pour instaurer la paix entre les voisins, les deux animateurs vont se rapprocher de chaque famille et se faire les avocats de chacune d’entre elles.

Stéphane Plaza dans une famille, Karine Le Marchand dans l’autre, ils vont prendre la dimension du problème, de situations parfois explosives où tout dialogue entre les voisins est banni depuis des années. Des conflits qui traduisent bien souvent des problèmes plus profonds et plus intimes.

En véritables médiateurs, il va falloir beaucoup  de persuasion à nos animateurs pour que  les voisins acceptent de se rencontrer… et de se parler.  Car pour Karine et Stéphane la clé du succès passe d’abord par le dialogue et les voisins doivent à tout prix réussir à  échanger de manière apaisée. Et c’est seulement une fois le dialogue rétabli, que des solutions concrètes et la réalisation de travaux seront proposées afin de résoudre les problèmes qui gâchent la vie de chacun des voisins.

Cas Auxerre : Virginie et Jean-Marie, Nathalie
Il y a 7 ans, Nathalie 30 ans et Jean-Marie 35 ans, parents de 3 enfants, deviennent propriétaires d’un pavillon mitoyen près d’Auxerre. En s’installant dans leur petit nid douillet au milieu de la campagne bourguignonne, ils accèdent à leur rêve. Les premières années sont idylliques car ils profitent de la quiétude de leur quartier et partagent leur mur mitoyen avec de charmants voisins calmes et respectueux.

Mais il y a deux ans, lorsque Nathalie 45 ans et mère célibataire, emménage de l’autre côté du mur avec ses nombreux enfants, leur rêve devient cauchemar. Nathalie, est infirmière et a choisi de travailler de nuit afin de pouvoir s’occuper de ses enfants la journée. Mais lorsqu’elle les quitte vers 18h00 pour se rendre au travail, les enfants ne se préoccupent plus beaucoup de la famille qui partage le même mur qu’eux.

Même si les filles aînées de Nathalie sont normalement chargées de faire régner l’ordre, elles ne montrent pas vraiment l’exemple. Ainsi, les talons dans l’escalier, le karaoké dans le salon, les claquements de portes à l’étage, raisonnent sans cesses dans la tête de Virginie... Les bruits lui deviennent si insupportables qu’elle est au bord de la crise de nerfs.

Virginie sera-t-elle en mesure de faire prendre conscience à Nathalie et à sa famille que des règles de vie s’imposent ? Nathalie acceptera-t-elle de demander à ses enfants de vivre différemment ?

Cas Chelles : Pierre et Joselyne, Yannick et Julie
Pierre 70 ans et Joselyne 69 ans habitent une charmante zone pavillonnaire de la région parisienne. Tous les deux sont retraités de l’éducation nationale et partagent leur temps entre le jardinage et la lecture.

Il y a quatre ans, leur qualité de vie a été chamboulée. Une petite famille très bruyante a emménagé dans la maison voisine. Julie, après sa journée de travail s’occupe de sa maison et de ses filles. Mais quand Yannick, son mari paysagiste, rentre du travail, c’est pour se retrousser une nouvelle fois les manches et aller au bout de leur rêve, finir la maison. Depuis, l’acquisition de celle-ci, Yannick passe toutes ses soirées et tous ses week-ends à la construction de sa maison.

Mais ce rythme incessant, ces nuisances sonores, ainsi que le savoir-faire approximatif ont raison de la patience de Pierre et Joselyne. D’autant que la cuve de récupération d’eau installée par Yannick inquiète énormément ses voisins car les murs de leur cave sont depuis peu humides…

Crédit photo : Cyril Plotnikoff / M6

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article

zouz 16/01/2014 00:06

Un homme qui pleure parce qu'il va démonter son éolienne....un bon procès.

zzazz 15/01/2014 23:22

Cest quoi cette maison bleue... Cest moche au milieu des autres. Éoliennes est moins voyante...