Interview de Carole Bianic (Chérif dès le 25 octobre sur France 2)

Publié le 15 Octobre 2013

carole-bianic-LANG-Fabrice-FTV-MAKING-PROD.jpg
Alors que France 2 diffusera le vendredi 25 octobre à partir de 20h45 les deux premiers épisodes de la série Cherif, une toute nouvelle série policière, Le Zapping du PAF vous propose une interview de Carole Bianic, actrice principale de cette série aux côtés de Abdelhafid Metalsi.

Pouvez vous nous parler de cette série ?
C’est une série policière (vous allez me dire : encore une !) mais comme vous le savez peut-être, les chaines de télévision imposent un genre d’émission ou de fiction  par soirée. Le vendredi soir est une soirée policière chez France2, qu’ils renouvèlent fréquemment.

CHERIF est donc un polar familial. Du nom de la série, Kader Chérif est un flic de terrain qui a grandi à Lyon. Orphelin de père, il s’est construit avec des séries policières des années 70, 80 qui, aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’aident à élucider les enquêtes. Derrière son côté original, c’est un personnage qui amène beaucoup d’humanité à la série. Il ne déconnecte jamais vraiment de son travail; il habite même en face de l’Hôtel de Police, ce qui apporte parfois de graves tensions dans son cadre familial.

Mais ses façons de faire vont être bouleversées avec l’arrivée de sa nouvelle coéquipière, Adeline Briard, qui est, a priori, tout son contraire. C’est une série élégante, l’image y est sublime et les personnages nous invitent à traverser des histoires parfois drôles, passionnées ou tragiques.
 
Parlez-nous d'Adeline Briard, votre personnage.
Adeline est une femme brillante. Elle est tout de même une des plus jeunes capitaines existantes! Elle baigne dans ce milieu (policier) depuis sa naissance. Son père est le directeur général de la police nationale soit du 36 quai des orfèvres à Paris. Elève studieuse, elle se passionne pour son métier. Elle est ambitieuse, protocolaire et perfectionniste. Elle suit les règles à la lettre. Mais comme tout « fils de » ou « fille de » elle veut se faire son propre nom et s’émanciper de l’aura de son père. Une histoire tragique familiale va lui faire franchir le pas et elle obtiendra sa mutation à Lyon, loin de ce père qu’elle ne veut plus voir. Malgré cette rancœur elle garde au plus profond d’elle un besoin énorme de reconnaissance paternel. Ce tiraillement est un vrai poids pour Adeline.

Son arrivée à Lyon est chaotique. Vous le découvrirez dans le premier épisode. C’est un peu la parisienne qui arrive en province avec tout son Savoir, et qui va vite être remise à sa place !   Elle découvre son homologue, Kader, lui aussi capitaine, et complètement farfelu à ses yeux. Elle se demande vraiment où elle est tombée ! Tous les deux vont s’apprivoiser, chercher à imposer LA meilleure méthode, jouer au chat et à la souris….et petit à petit, s’apercevoir de la complémentarité de leurs différences.  Et peut-être même se plaire ?....

cherif-LANG-Fabrice-FTV-MAKING-PROD.jpg
Comment s’est passé le tournage avec Abdelhafid Metalsi ?
Mal… Non je rigole !! C’est vraiment un comédien attachant. Dès les essais, on s’est bien entendu, et dans le jeu et dans la complicité.  Le tournage fut éprouvant. Dix heures de tournage par jour (sans compter l’heure de maquillage et de coiffure le matin), suivi de séances de travail en rentrant le soir (car même si vous voulez anticiper le tournage, il est impossible de tout apprendre) et… révisions de la semaine à venir le week-end ! On s’est vraiment épauler dans les moments de fatigue. On a travaillé main dans la main avec beaucoup de générosité l’un pour l’autre. J’ai réalisé à quel point il est important de bien s’entendre avec son partenaire. Il y a eu des coups de gueule mais surtout beaucoup de fous rires !

En quoi cette série a-t-elle différente des autres diffusées dans la même case le vendredi sur France 2.
Parce que je suis dedans…non je rigole ! Les ficelles de la série « Chérif » ne réinventent pas le genre. Il y a des enquêtes, avec un meurtre et l’élucidation de ce meurtre. Ce qui change, c’est l’aspect secondaire de ces enquêtes. C’est avant tout une série de personnages auxquels on s’attache. On raconte un duo improbable qui met les enquêtes sous tension avec une pointe d’humour et de comédie ; de la relation de Kader avec sa fille (Mélèze Bouzid) et de celle avec sa femme (Elodie Hesme). C’est une série de proximité, qui raconte aussi un quotidien parfois difficile entre le boulot, l’éducation de ses enfants, la vie de couple…

Une saison 2 est elle prévue en cas de succès ?
Evidemment ! Quand on lance une série, l’objectif est qu’elle fonctionne. Tout dépendra de l’audience lors de la diffusion qui s’étalera sur quatre soirées. Les prochains épisodes sont déjà en cours d’écriture. J’espère vivement que « Chérif » trouvera son public et ainsi, nous donne la chance de repartir tourner de nouvelles histoires !

Pour finir sur un clin d’œil : Après Lyon, Chérif et Adeline pourraient ils être mutés dans le Finistère (Carole est née à Landerneau) ?
Ce serait drôle !! Mais concrètement impossible pour deux bonnes raisons : Les studios du commissariat sont construits à Lyon et vu le froid qu’on a traversé cet hiver je me passerais bien de dépressions pluvieuses en sus !:-)

Remerciements : Chris Taupin
Crédit photo : LANG Fabrice/FTV/MAKING PROD

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Interviews

Commenter cet article

kadeline1234 04/10/2016 18:10

Trop bien cette interview de mon actrice préééééférée!!!!!!!!!!! Vivement la suiiiiiiiite!

Miguel 15/10/2013 14:16


Impatient de découvrir cette série prometteuse. merci pour cette interview !