"Intime conviction: les jurés face au doute" dans Infrarouge ce soir sur France 2

Publié le 7 Mai 2013

infrarougeDans le cadre de sa case documentaire "Infrarouge", France 2 diffusera ce soir à 22h30 "Intime conviction: les jurés face au doute" de Sarah Lebas.

Comment juger quand on est un simple citoyen qui ne connaît rien de la justice? Comment se forger une intime conviction lorsqu’il y a des doutes sur la culpabilité de l’accusé ? Ces responsabilités écrasantes sont assumées chaque année en France par plus de 20 000 personnes : de simples citoyens, tirés au sort sur les listes électorales, qui deviennent le temps d’un procès des jurés d’assises.

Ce documentaire de la collection « Intime conviction » suit le questionnement intime de jurés à l’occasion d’un procès d’assises qui s’est déroulé à Troyes. Convoqués pour être jurés dans une affaire de viol, des citoyens ordinaires vont découvrir qu’ils sont là pour juger un acusé qui clame son innocence depuis cinq ans, qui n’est jamais allé en prison, et qui donc comparaît libre. Cet homme reconnaît avoir eu une relation sexuelle avec une femme mais prétend ne jamais l’avoir forcée. De son côté, la plaignante prétend avoir été contrainte à une relation sexuelle, sans être consentante. Il n’y a aucun témoin, aucune preuve, c’est la parole de l’un contre la parole de l’autre.
Pour réaliser ce documentaire, nous avons obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer les jurés dans la salle où ils se réunissent avec le Président et ses deux assesseurs toute la durée du procès. Cette salle, où petit à petit, ils se forgent une intime conviction.

De cette pièce aux couloirs du tribunal en passant par le cabinet de l’avocat général et le bureau de l’avocat de la défense, nous avons pu filmer sans contrainte tous les arcanes de ce procès. Nous avons également suivi la plaignante et l’accusé durant ces deux jours de procès, où leur vie a basculé.

Seul interdit : les caméras n’ont pas été autorisées à filmer les débats et le délibéré.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article