Le poids du nom en héritage dans Signé Mireille Dumas sur France 3

Publié le 18 Mars 2013

mireille-dumas-gerard-bedeau.jpg


Ce soir à 20h45 France 3 proposera Signé Mireille Dumas Le poids du nom en héritage. Ils s’appellent Cousteau, Picasso, Napoléon. Comment  leur nom si célèbre et si emblématique a-t-il pesé ou non sur leur vie ?  Etait-il facile de se construire à l’ombre d’un père, d’un grand-père ou d’un aïeul d’exception  ayant régné sur l’univers sous-marin, l’art et l’Histoire ?

Jean-Michel Cousteau, l’aîné du commandant, «  l’homme au bonnet rouge de la Calypso » a eu bien du mal à se faire un prénom mais n’en tient aucune rigueur à ce père intransigeant  qui ne l’a pas toujours compris et se définissait lui-même comme « lointain ». Son admiration a pris le pas sur leurs différents professionnels et privés qui les ont pourtant éloignés l’un de l’autre. Et le fils comme le père ont toujours eu leur franc-parler. Il accueille pour la première fois des caméras de télévision dans la fameuse maison familiale de Sanary, où le Commandant a passé une grande partie de sa vie avec son épouse avant de se remarier sur le tard avec Francine, la mère  de ses deux derniers enfants. Ici, pas d’héritage à se disputer, puisque le commandant n’était pas un homme d’argent. Un seul leg pour tous les descendants : s’occuper des océans.

Il y a 40 ans, le 8 avril 1973, disparaissait l’un des génies de la peinture : Pablo Picasso. « Quand je mourrai, avait-il prédit, ce sera le naufrage ». L’histoire et la succession seront effectivement lourds,  en particulier pour l’une des principales héritières, Marina Picasso, petite-fille du premier mariage de l’artiste. Il lui  faudra bien des années  pour se réconcilier avec ce grand-père et ce nom synonymes de malheurs de rejets et d’humiliations dans son enfance, des années pour accepter cet héritage. Loin de dilapider cette immense fortune, en souvenir de ces années difficiles, elle a fait construire au Vietnam des orphelinats et des hôpitaux. En plus de ses deux enfants, elle y a adopté trois enfants auxquels elle a donné nom et héritage. «  Enfin ce nom transmet du bonheur » !  Pour la première fois,  elle nous fait rencontrer toute sa famille, et nous ouvre les portes à Genève et à Cannes de ses propriétés remplies des trésors de l’artiste.
 
Charles Napoléon, descendant du plus jeune frère de l’Empereur, détient certainement  le nom le plus aimé et le plus détesté, par le passé, dans le monde entier. Cet homme d’affaires discret,  éduqué dans un carcan qui le destinait à devenir Napoléon VII, s’est très vite mis en rupture de son milieu par ses prises de  position  politiques, sa volonté de travailler et son remariage avec une roturière. C’est ainsi que l’aîné du prince Louis Napoléon, a été déchu par son père du titre dont il était naturellement l’héritier  au profit de son propre fils Jean-Christophe. Aujourd’hui, pour être en accord avec lui-même,  il a officiellement changé de nom et est devenu Charles Bonaparte.

 

Crédit photo : Gérard Bedeau / France 3

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article