Le sommaire de l'Effet papillon de ce 30 novembre sur Canal+

Publié le 30 Novembre 2013

daphne-roulier-eric-vernazobres.jpgCette année, emmené par Daphné Roulier, L’EFFET PAPILLON place son degré d’excellence et d’exigence encore plus haut chaque samedi à 13h45 en clair sur Canal+.

Au cœur de l’actu, plus réactive, plus percutante, l’émission commente et décrypte l’état de la planète en un battement d’aile… de papillon ! Nouveauté également, lorsque l’actu l’imposera ; Daphné ira au-devant des acteurs de l’événement qui marque la semaine. Pour parfaire ce tour du globe, PAPILLON est ponctué de nos deux rubriques « PLANÉTARIUM » (résumé en image d’un tour du monde de l’actu internationale) et «CHIFFROSCOPE» (qui répond en chiffres et en dessin animé aux grandes questions de notre temps).

Et à la fin du voyage, Daphné nous laisse toujours le monde pas tout à fait dans l’état dans lequel nous l’avions trouvé…

 

PUTAIN DE LOI de Benoît Chaumont avec Ibar Aibar
En Allemagne les prostituées déchantent 12 ans après que l’Etat a légalisé leurs corps de métier. Loin d’avoir brisé les mafias, la loi a favorisé les proxénètes et acculé les travailleuses du sexe à se brader à volonté. Vendre son corps est devenu un métier comme un autre, au point que le Pôle emploi allemand recrute pour les bordels. Mais sur le terrain, on est très loin du mythe de la prostituée épanouie et des voix s’élèvent
 
COREE GRAPHIE de Marie Linton et Guillaume Bression
Après avoir envahi l’Asie, la machine de guerre K-Pop s’attaque à l’Europe. Kitsch à souhait, ce phénomène musical made in Corée hystérise les ados et rencontre un succès international depuis le triomphe de Psy dont le Gangnam Style a été cliqué plus d’1 milliard de fois. De quoi ouvrir la voie à d’autres groupes, qui n’attendent qu’une brèche pour envahir le marché européen et nord-américain. Mais pour conquérir le monde, il faut de nouveaux visages et surtout des visages occidentaux. Une petite française a été choisie pour exporter et vanter les charmes du Matin Calme.

RABBI JOBIC de Ramo Droz
En Hongrie, Csanad Szegedi, militant raciste et antisémite s’est converti au judaïsme après avoir découvert ses origines juives. Il y a un an, l’ancienne tête d’affiche de l’extrême droite hongroise découvre que sa famille est juive et décide de changer de religion. Au sein de son parti et de son âme, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. 

 

Crédit photo : Eric Vernazobres / Canal+

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article