"Les Pintades", nouvelle série documentaire en juillet sur France 5

Publié le 17 Juin 2013

france5-2008-petit.jpg
Auteures de la collection "Une vie de pintade à ... " (Editions Jacob- Duvernet), Layla Demay et Laure Watrin nous feront voyager chaque jeudi dès le 4 juillet sur France 5 à Rio, New-York et Londres à la découverte des pintades, ces femmes modernes, féminines et féministes, qui revendiquent leur indépendance et le droit à la futilité.

New York. Jeudi 4 juillet à 21h35
Les pintades migratrices se posent sur les rives de l'Hudson pour découvrir la basse-cour new-yorkaise. Les New-Yorkaises ont beau être multiples et complexes, elles ont un dénominateur commun : la quête de l'excellence. D'elles, on dit qu'elles sont "driven", portées par un moteur qui les pousse à se dépasser. Un moteur qui ne s'arrête jamais : gagner plus d'argent, défendre la meilleure cause, trouver le meilleur mari, être la meilleure mère, la plus belle, la plus jeune. Plus qu'une compétition avec les autres, c'est souvent une compétition avec elles-mêmes.

Londres. Jeudi 11 juillet à 21h35
Elles ont beau n’être qu'à 2h30 d'Eurostar, les Londoniennes ont de curieuses habitudes qui nous déroutent souvent. Porter des chaussettes de laine avec leurs talons aiguilles, boire des litres de gin et de bière ou encore payer très cher pour envoyer leurs enfants très jeunes loin d'elles bénéficier d'une éducation à la dure en pensionnat privé. Qui sont ces drôles d'oiseaux? Réponse à travers six portraits de femmes.

Rio. Jeudi 18 juillet à 21h35
Quand on pense aux pintades cariocas - c'est comme ça qu'on appelle les habitantes de Rio - des clichés viennent à l'esprit : danseuses de Samba, starlettes de telenovelas, filles en bikini sur la plage de Copacabana... Mais, l'univers des femmes est plus complexe que cela. C'est la raison pour laquelle nos exploratrices des basses-cours du monde ont choisi la Cidade Marivilhosa comme terrain d'observation. Malgré les violentes inégalités qui subsistent au Brésil, les pintades cariocas se retrouvent dans la samba, le football, l'épilation du bikini et les caipirinhas ! Et d'où qu'elle vienne, une carioca aura les ongles manucurés, même pour aller voir un match de foot.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article