"Pourquoi l'homme marche ?", série documentaire inédite en juin sur Planète+

Publié le 10 Mai 2013

planete-plus
Les dimanches 2, 9 et 16 juin, la chaîne Planète+ diffusera à 11h15 "Pourquoi l'homme marche ?", une série documentaire inédite de trois épisodes.

L’homme marche depuis toujours, partout, poussé par son destin, par la nécessité, par ses croyances. Aux quatre coins du monde nous allons emboiter le pas de ces marcheurs, partager leurs quotidiens, leurs efforts, leurs aspirations comme leurs désillusions, pour comprendre sur quoi se fonde leur culture.

Pourquoi l’homme marche est une invitation à la découverte de traditions oubliées, à la rencontre des forcenés de la marche, à l’éblouissement face à des paysages inaccessibles ou méconnus. Trois épisodes pour traiter les différentes marches et comprendre leur importance et leur pratique.
 
Episode 1 : Marcher pour ses troupeaux (Maroc / Roumanie)
Tous les ans, la famille de Ahmed Oulahcen pratique la transhumance dans les montagnes de l’Atlas avec son troupeau de chameaux et de chèvres, faisant face à l’isolement et aux intempéries, afin de rejoindre les pâturages d’altitude où elle passera l’été. En Roumanie, la famille Bud, la famille la plus riche du village de Breb, pratique elle aussi la transhumance. Ionut Bud est l’un des derniers bergers des montagnes vertes des Maramures. Le chef de famille, voyage tout l’été avec ses troupeaux de chèvres afin de perpétuer le mode de fabrication du fromage de chèvre traditionnel. Mais là-haut sur les alpages, le loup règne en maître. Ces deux documentaires nous permettent de comprendre, l’importance pour ces familles de la transmission des traditions et comment elles sont exercées.

Episode 2 : Marcher pour le commerce (Népal / Pérou)
Au Népal, à Namché à 3440 mètres d’altitude sur la route de l’Everest, tout ce qui est vendu et consommé dans ce village est acheminé à dos d’hommes, de femmes ou d’enfants. Jay Dhan Rai et ses deux compagnons de route portent sur leur dos 80 kilos de viande fraîche. Une longue marche pour ces forçats du commerce qui franchissent les vallées encaissées et gravissent les pentes les plus abruptes sur de petits chemins de pierre. De l’autre côté de la planète au Pérou, à Cuncani, un autre commerce, celui de la pomme de terre. Nichée à 4000 mètres d’altitude, Anita fait pousser ses patates dans la terre de ses ancêtres, les Incas. Une méthode ancestrale et un aliment indispensable, pour les populations de toute la région. Chaque semaine Anita affronte l’altitude et les dangers pour vendre ses paniers de « papas » au marché d’Urubamba.

Episode 3 : Marcher pour ses Dieux (Chine / Pologne)
Au Tibet, Wang Shu 43 ans, enseignant, part chaque année faire le pèlerinage de Kawa Karpo, pratiqué par les pèlerins bouddhistes. L’enseignant va braver pour la 16ème fois les cols en solitaire au rythme de ses prières, avec pour objectif de le faire en 5 jours. Marcher pour essayer de gagner en sérénité, pour poser les jalons de sa vie future et se confronter à soi-même. A Cracovie, en Pologne depuis 31 ans, chaque année à la mi-août c’est le grand départ. Pendant une semaine 7000 catholiques parcourent 130 kilomètres en chanson et en prière, afin de se rendre à Czestochowa, devant la vierge noire, icône de la madone. La famille polonaise Felus, est en tête du cortège depuis toujours. Kristof Felus, étudiant de 21 ans entame son 13ème pèlerinage. Pour lui c’est un moyen de réfléchir sur lui-même et de faire un bilan sur l’année qui vient de s’écouler.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article