Sept à huit sur TF1 : Le sommaire du dimanche 12 mai

Publié le 12 Mai 2013

Sept a HuitCe dimanche à 17h45 sur TF1, Harry Roselmack présentera  un nouveau numéro de Sept à Huit. Au programme de ce nouveau numéro :

 

COUP DE POUCE
Pendant 35 ans, Noëlle a travaillé comme laborantine dans la même entreprise.  Mais elle a été licenciée il y a un an. A 57 ans, difficile de rebondir, surtout dans une région où les emplois sont rares. Noëlle a frappé à la porte de la Maison de chômeurs de Saint Gaudens.
Là-bas, on lui a offert des conseils personnalisés pour son CV, les entretiens, mais aussi de l'écoute et de la solidarité.
A l'origine de cette maison, Chantal. Il y a 24 ans, cette ancienne chômeuse s'est mise en tête de créer un endroit plus convivial que l'ANPE, le pôle emploi de l'époque. Une réponse sur-mesure pour ceux qui ont perdu leurs repères et que l'isolement et le découragement menacent. Depuis, 43 maisons de chômeurs ont ouvert en France. Un reportage de Pierre-François Lemonnier et Jérome Alexandre.
 
BRIGADE DES MINEURS
Emma, 7 ans, dit avoir été victime d'attouchements de la part de son père. A 9 ans, Mélanie, elle, accuse son grand-père de l'avoir forcée à lui faire une fellation. Toutes les deux sont entendues par la brigade des mineurs de Liévin dans le Pas-de-Calais, la plus importante de France, après celle de Paris. Chaque année, 15 enquêteurs y traitent 700 affaires : abus sexuels, maltraitance ou encore fugues. Clémence Badault et Raoul Seigneur ont partagé le quotidien de cette brigade où les policiers tentent à longueur de journée de démêler le vrai du faux.
 
POUR L'HONNEUR
Habdelkader Azzimani  a passé 11 années en détention. Abderrahim el-Jabri, 13 années. De la prison pour rien : les deux hommes ont été condamnés pour un meurtre qu'ils n'ont pas commis !  Sur la foi d'un seul témoignage !
Grâce à des prélèvements ADN, les vrais meurtriers ont été identifiés. Azzimani et El Jabri sont désormais libres, mais toujours coupables selon la justice.
Dans quelques jours, ils seront innocentés par la Cour de révision. Une décision rare, qui ne rattrapera pas un incroyable gâchis : des années de mensonges ont ravagé la vie des deux hommes et celles de leurs familles. Jean François Firey et Vincent Delmotte ont suivi chaque étape de cet incroyable fiasco judiciaire.
 
LA VIE ENTRE SES MAINS
A 32 ans, Esther Madudu est une sage-femme d'exception. Chaque année, elle met au monde, seule, un demi-millier de nouveau-nés dans son petit dispensaire reculé d'Ouganda, en Afrique noire. Depuis qu'elle exerce, aucune maman n'est morte en couches, alors que dans son pays, le taux de mortalité maternelle est le plus élevé au monde. Avec des moyens rudimentaires, sans médicament ni matériel adapté, la jeune femme accueille jour et nuit des femmes enceintes de toute la région. Elle parcourt aussi les villages pour convaincre les futures mamans de rompre avec les traditions et de ne plus accoucher chez elles. Clémence Badault et Vincent Barral ont suivi pendant une semaine le quotidien hors norme d'Esther Madudu, dont la candidature sera présentée au Prix Nobel de la Paix en 2015.
 
COUPES EN OR
La liste de ses clients ressemble à un casting de blockbuster. Aux Etats-Unis, Frederic Fekkai est surnommé le coiffeur des stars. En 30 ans, ce Français, originaire d'Aix-en-Provence a fait fortune aux Etats-Unis grâce à son coup de ciseaux. Son plus grand salon new-yorkais, sur la très prestigieuse 5ème avenue, accueille jusqu'à 500 clientes par jour. Certaines sont célèbres, d'autres inconnues, toutes sont très riches. Prix moyen pour une couleur : 400 dollars. Lui, qui s'est fait connaitre en relookant Hilary Clinton en 1992, a su également faire fructifier sa notoriété en créant une ligne de produits de luxe pour cheveux, une marque évaluée aujourd'hui à 350 millions d'Euros. Paul Labrosse et Aurélien Chapalain ont rencontré ce self-made-man à l'américaine.
 
MOI ALEXANDRA
En 1999, les Français ont découvert à la télévision une fille, Alexandra Lamy, et un gars, Jean Dujardin. La suite est connue : tandis que le couple à l'écran le devient à la ville, la carrière de l'acteur connaît une ascension fulgurante, jusqu'à la consécration, avec l'Oscar du meilleur acteur. Alexandra Lamy poursuit elle aussi sa carrière, au cinéma et au théâtre. Avec un succès certain.  Mais tout le monde s'interroge : comment l'actrice peut-elle réussir à exister dans l'ombre de son compagnon ?
Spontanée et souriante, Alexandra Lamy raconte son rapport à la notoriété et au succès et répond sans détour aux questions sur sa délicate position " d'épouse de star ". C'est le portrait de la semaine, par Thierry Demaizière et Léo Monnet.

 

Crédit photo : Christophe Chevalin / TF1  

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article