Sept à huit sur TF1 : Le sommaire du dimanche 19 mai

Publié le 19 Mai 2013

Sept a HuitCe dimanche à 17h45 sur TF1, Harry Roselmack présentera  un nouveau numéro de Sept à Huit. Au programme de ce nouveau numéro :

 

FIONA A DISPARU
Dimanche 12 mai, Fiona, 5 ans, joue dans un parc de Clermont-Ferrand, près de chez elle. Sa mère qui la surveille s'endort 20 minutes. A son réveil, la petite fille a disparu. Depuis, personne ne l'a vue. Enlèvement, accident, fugue : que lui est-il arrivé ? Depuis lundi, des dizaines d'enquêteurs tentent de percer le mystère de cette disparition. Entre les fouilles minutieuses et les auditions des proches de Fiona, Christophe WIDEMANN et Vincent DELMOTTE racontent cette semaine d'angoisse.
 
L'ARGENT PAR LES FENETRES
Ils ont plus de 70 ans, ils vivent seuls. Lorsque les commerciaux d'une grande entreprise française de rénovation viennent les voir, chez eux, ils se laissent convaincre de changer fenêtres, chaudières et huisserie. Pour financer les montants importants de ces travaux, ces personnes âgées vont jusqu'à casser des assurances vie ou prendre des crédits à la consommation.
Mais pour leurs proches, les méthodes de ces commerciaux sont  malhonnêtes et les travaux injustifiés : pour eux, ces démarchages à domicile relèvent de l'abus de faiblesse. Un abus parfois confirmé par la justice, qui n'hésite pas à casser des contrats. Paul LABROSSE et Jérôme ALEXANDRE enquêtent sur les dérives de certains démarcheurs à domicile. 
 
MORTELLE RECIDIVE ?
C'est une affaire qui avait défrayé la chronique en janvier 2011 : le meurtre de Laetitia Perrais, 18 ans. Alors qu'elle rentrait de son travail près de Nantes, cette jeune serveuse avait été poignardée et étranglée. Puis, son corps avait été démembré et jeté dans des étangs de la région. Un homme avait été très vite interpellé : Tony Meilhon. Inscrit au fichier des agresseurs sexuels, il avait derrière lui onze ans de prison pour treize condamnations différentes. Alors que son procès débute le 22 mai, Pierre-François LEMONNIER et Mathias DENIZO reviennent sur le profil de ce multirécidiviste qui n'avait fait l'objet d'aucun suivi à sa sortie de prison.
 
LA VILLE MIRAGE
Une pyramide consacrée au culte du soleil, un musée en forme de soucoupe, une tour qui soutient un oeuf géant...Cela ressemble à un décor de science-fiction, c'est Astana, la nouvelle capitale du Kazakhstan, sortie de terre ces dernières années au milieu des steppes de l'Asie centrale.
Une ville à l'image des rêves de grandeur de Noursoultan Nazarbaiev, président qui règne sans partage sur cette ancienne République soviétique depuis son indépendance en 1991.
Elle se veut la vitrine du boom économique de ce pays riche en pétrole. Des fortunes s'y font en quelques années, comme celle de Talgat, ancien professeur d'université devenu entrepreneur dans l'immobilier. Astana, une ville aux énormes contrastes, entre jeunesse dorée et laissés-pour-compte, ces familles venues des campagnes éblouies par les lumières de cette capitale futuriste, qui s'entassent dans ses banlieues. Reportage de Stéphanie DAVOIGNEAU et Edouard BRITSCH.
 
LE GEANT DES MERS
C'est le plus grand navire de croisière du monde : 362 mètres de long, 2.700 cabines, 21 piscines ou jacuzzis, un parc arboré, un terrain de basket et même une patinoire ! Ce paquebot de la démesure emmène chaque semaine 5.700 passagers pour un voyage hors-normes au coeur des Caraïbes. En dépit du naufrage du Costa Concordia, le marché des croisières continue à progresser dans le monde. Des suites de luxe aux cuisines du restaurant, en passant par le poste de pilotage, Myriam Alma et Eric Dumont ont embarqué pour une étonnante visite dans les coulisses de ce géant des mers.
 
FOU DE MOTS
Enfant de la DDASS, Gérard est resté totalement illettré jusqu'à 35 ans... Ce papa de cinq enfants vient, après 10 ans d'apprentissage, d'atteindre le niveau d'un élève de 6ème. S'il a décidé de témoigner, c'est pour qu'on parle d'un problème qui concerne aujourd'hui 2,5 millions de Français adultes. Il raconte ses expériences humiliantes comme lorsqu'il tente de devenir boulanger et qu'il est recalé car incapable de lire ou d'écrire une recette. Il confie le sentiment d'exclusion, le fait de ne pas pouvoir tenir une conversation car on ne comprend pas des mots qu'on n'a jamais appris. Depuis qu'un patron a découvert son problème et qu'il lui a proposé une formation il y a dix ans, Gérard s'est lancé dans un apprentissage intensif. C'est le portrait de la semaine par Thierry DEMAIZIERE et  Léo MONNET.

 

Crédit photo : Christophe Chevalin / TF1   

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article