Soirée Urban Films sur France Ô

Publié le 3 Mai 2013

france-o
Partenaire de l'Urban Films Festival, parrainé par Jamel Debbouze, France Ô propose ce vendredi à ses téléspectateurs une soirée spéciale présentée par Juan Massenya avec au programme la diffusion de six courts métrages sélectionnés ou primés en 2012 avec entre autre la première apparition de Jamel Debbouze alors âgé de seulement 17 ans.

Me myself and I d’Alexandre da Silva (4'04)
Dans ce court-métrage, vainqueur du prix Performance 2012, un danseur exprime à travers la danse ses multiples personnalités.

Como a la television de Zangro (6’)
Comment combattre efficacement les stéréotypes ? Nous sommes au Brésil, pays symbole de l’intégration. Pourtant, à Héliopolis, la plus grande favela de Sao Paulo, entre religion, ethnie et social, les idées reçues ont la vie dure...

Kill the roach de Paul Belêtre et Dov Ellia (10’)
Ce court-métrage muet et en noir et blanc raconte l’aventure d’un père et de son fils, mimes, qui captivent les passants dans les années 20.

Colonel Shakazulu de Thomas Siemieniec (4’30)
Bboy Colonel s’approprie les lieux les plus étonnants de la capitale pour y danser avec une énergie captivante.

IRC Dance Movement de Seb Wielders (2’25)
La ville c’est aussi un horizon. Ce court métrage, OVNI synthétique fait de courbes et de droites, le prouve.

Les pierres bleues du désert de Nabil Ayouch (22’)
En 1992, à l’âge de 17 ans, Jamel Debbouze interprète dans ce court-métrage un jeune garçon qui raconte avec certitude qu’il existe dans le désert marocain des pierres bleues.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article