"Tabac : Nos gosses sous intox", documentaire inédit de Paul Moreira sur Canal+

Publié le 17 Avril 2013

canal-plus
Comment recruter de nouveaux clients quand les anciens tendent à mourir ? Voire à cesser de consommer vos produits précisément pour raison de santé… C'est l'épineux problème auquel est confrontée l'industrie du tabac. Paul Moreira signe "Tabac : Nos gosses sous intox" une enquête planétaire sur la face obscure de l'industrie du tabac aujourd'hui diffusée ce mercredi soir dès 20h55 sur Canal+.

Pendant des décennies, l'industrie du tabac a menti sur les dangers de la cigarette. Puis, reculant pas à pas, elle a entretenu une industrie du doute. Pour gagner la difficile bataille de la perception, elle a corrompu des scientifiques, des politiques, des experts. Il fallait laisser à penser que peut-être le tabac n'était pas si dangereux, qu'il subsistait un doute, qu'on pouvait "interpréter" certaines données, que tout cela était subjectif… L'industrie a perdu ces batailles. Les unes après les autres.

Aujourd'hui, les certitudes scientifiques et médicales s'écrivent à l'indicatif sur chaque paquet de cigarettes : Fumer tue, donne le cancer et provoque des arrêts cardiaques. Un peu partout sur la planète, l'espace des cigarettiers s'est réduit. Impossible de fumer dans les lieux publics, interdiction absolue de vendre à des mineurs et parfois même, selon les pays, à de jeunes adultes de moins de 21 ans. Comment survivre lorsqu'on perd plusieurs dizaines de millions de clients par an ?... Il faut réussir le prodige d'attirer des êtres humains vers un produit dont on sait que 50% de ses consommateurs en mourront.

Malgré ces obstacles, l'industrie du tabac continue à trouver de nouveaux clients chez les jeunes ; jeunes du monde développé et jeunes des pays pauvres. La bataille pour la conquête du jeune est une guerre ouverte. C'est à un jeune âge que se créent les fidélités de marque ; 80% des gros fumeurs ont commencé avant 18 ans (on ne commence pas à fumer à 30 ans, ou très peu). La difficulté pour l'industrie du tabac est de s'attacher de nouveaux consommateurs grâce à une addiction à la nicotine tout en donnant l'apparence d'être une entreprise socialement responsable. Une équation difficile, qui ne va pas sans quelques arrangements avec l'éthique ou la morale.

Les grandes marques, telle Philip Morris, s'engagent toutes, officiellement, à ne pas viser la jeunesse. Cette enquête met en lumière la façon dont l'industrie du tabac continue à cibler les enfants en premier lieu ; comment elle a toujours su manipuler le public de manière à l'amener au tabac et comment l'industrie du tabac tente de maintenir la plus grande opacité en la matière.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article

Sabine 27/06/2013 15:38


Le plus gros avantage que présentent les spots publicitaires contre le tabagisme est d'être assez percutants dans le but de réussir à sensibiliser le plus possible les fumeurs et certains spots
sont réellement une réussite :


     http://www.breizh-e-cig.fr/article-18--les-10-meilleurs-spots-anti-tabac.html  
  


Cette surprenante sélection concentre le meilleur en ce qui concerne les spots publicitaires contre le tabagisme.