Touche pas à mes avantages : comment ils bloquent la France dans Capital sur M6

Publié le 6 Octobre 2013

capital-thomas-sotto-xavier-popy.jpg Ce soir à 20h45, M6 proposera Capital présenté par Thomas Sotto qui aura pour sujet  Touche pas à mes avantages : comment ils bloquent la France

Alors que le monde évolue à grande vitesse, on dit souvent de la France qu'elle est très difficile à réformer. Dès qu'on touche aux intérêts d'une profession, d'une catégorie de fonctionnaires ou encore aux intérêts économiques d'une filière, les pouvoirs publics s'exposent à une levée de boucliers, voire à des manifestations. Comment fonctionnent ces professions, comme les enseignants ou les taxis, que beaucoup imaginent privilégiées et qui semblent rétives à toute réforme ? Pourquoi le gouvernement est parfois incapable de trancher entre des intérêts qui s'opposent, comme pour l'ouverture des magasins le dimanche ? Et qui sont ces spécialistes de l'influence qui défendent en haut lieu les intérêts d'un secteur ou d'un métier ?

La grande bataille du travail le dimanche
Jean-Claude Bourrelier est dans une situation ubuesque. Le patron de Bricorama a l'interdiction d'ouvrir le dimanche l'immense majorité de ses magasins d'Île-de-France, alors que ses concurrents ont obtenu de nombreuses autorisations. Il est même sous la menace d'une amende de 37 millions d'euros, qui ruinerait son entreprise. Il se trouve au cœur d'un imbroglio bien français où se mêlent patrons, syndicats et pouvoirs publics : la bataille de l'ouverture le dimanche.

Taxis : la menace du bouchon monstre
C'est l'une des hantises des gouvernements qui se succèdent. Que les taxis en colère bloquent Paris. En France, ils sont au total 55 000 et défendent leur profession bec et ongle. Il faut dire que pour travailler, les artisans taxis doivent acheter une licence qui coûtent jusqu'à 230 000 euros. Alors ils voient d'un très mauvais œil toute réforme ou toute nouvelle concurrence comme celle de ces voitures avec chauffeurs apparues il y a peu.

Enseignants : les incompris ?
Ils se sentent peu reconnus et se plaignent souvent de leurs rémunérations qu'ils estiment trop faibles au vu de leur niveau d'études. À l'inverse, les Français voient souvent les 850 000 enseignants que compte notre pays comme des privilégiés avec leur emploi garanti et leurs nombreuses vacances. Quelle est la réalité de cette profession ? Et comment est-elle organisée pour contrer les réformes qui pourraient la viser ?

Lobbies : les professionnels de l'influence
Les artisans ont fait appel à eux pour attaquer le statut des auto-entrepreneurs. Les pharmaciens les ont chargés de manœuvrer pour empêcher la vente de médicaments en grandes surfaces. Les lobbies, ces professionnels de l'influence en hauts lieux, sont des acteurs discrets qui pèsent sur la plupart des réformes. Quelles sont leurs méthodes pour convaincre ?

 

Crédit photo : Xavier Popy / M6

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article