"Un mort sur la conscience" dans "Dans les yeux d'Olivier" ce soir sur France 2

Publié le 11 Juillet 2013

france2-2008.jpgChaque jeudi en seconde partie de soirée, les téléspectateurs de France 2 pourront retrouver Olivier Delacroix dans une troisième saison inédite de l'excellente série documentaire "Dans les yeux d'Olivier".

Pour la troisième saison, Olivier Delacroix reprend la route. Il part à la rencontre de ces Français dont les histoires personnelles le passionnent. Il tente, en leur accordant cette écoute bienveillante, qui est sa marque de fabrique, de comprendre pourquoi leurs histoires si personnelles et si particulières parlent de chacun de nous et nous touchent profondément.

Pour ce 2nd numéro, « Un mort sur la conscience », Olivier a voulu donner la parole à ceux qui doivent survivre avec une mort sur la conscience... Il a voulu savoir comment ces hommes et ces femmes avaient survécu à ces drames et ils étaient restés debout.

Olivier a rencontré Karine... 33 ans...cette mère de famille vit à Paris...il y a 3 ans, elle a perdu Joey, son petit garçon de 2ans et demi...Joey s’est noyé dans la piscine de la maison de vacances...il a suffit de quelques secondes pour que le petit garçon échappe à l’attention de toutes les personnes présentes...mais Karine, sa maman se sent responsable... Après la disparition de Joey, il a fallu tenir le coup, et pour accueillir sa petite fille Anna qui vient de naître. Elle pense à son mari qui ne l’a jamais lâché, et aussi à touts ses amis qui n’ont cessé de l’entourer et de lui répéter qu’elle ne devait pas se sentir coupable...

Olivier s’est aussi longuement entretenu avec Nicole, conductrice de bus pendant près de 30 ans dans le nord de la France ... Elle qui n’avait jamais connu un seul accident sérieux dans toute sa carrière, a vu sa vie basculer en 2009 quand elle percute et tue une dame âgée qui traversait la rue. Nicole culpabilise d’autant que la justice lui demande des comptes...C’est le fils de la victime qui en lui pardonnant et en avouant à l’audience « qu’elle n’y était pour rien » qui lui a permis de se reconstruire.

Professeur d’université dans le sud de la France, Philippe a été victime avec sa femme et son fils, d’une spectaculaire agression dans sa maison ... un homme visiblement prêt à toutes les violences pour commettre son forfait...Pour défendre sa famille, Philippe va résister et réussir par la force à neutraliser son agresseur. Mais lorsque les gendarmes arrivent, l’homme est mort. Homicide volontaire ou légitime défense ? Devant la justice et pendant de longs mois, ce débat va miner la vie de Philipe avant qu’il ne soit blanchi.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article