Zola a-t-il été assassiné ? dans L'ombre d'un doute sur France 3

Publié le 28 Août 2013

ombre-doute-f3_gael-kerbaol.jpgCe mercredi à partir de 23h10, Franck Ferrand présentera sur France 3 avec Clémentine Portier-Kaltenbach, Christophe Bourseiller et Stéphanie Coudurier un nouveau numéro du magazine "L'ombre d'un doute" qui s'intéressera cette fois à "Zola a-t-il été assassiné ?".

Le 29 septembre 1902, l'annonce de la mort d'Emile Zola fait l'effet d'une bombe. Emile Zola, au sommet de sa gloire, est l'homme le plus polémique de son temps. Il est l'homme de lettres de génie dont la plupart des livres se vendent à des milliers d'exemplaires. Mais il est aussi celui qui a écrit "J'accuse", le violent plaidoyer en faveur du capitaine Dreyfus qui enflamma les foules. Ainsi, Zola a réveillé les consciences de tout un pays et déchaîné les passions. A-t-il payé de sa vie son engagement ? De nombreux indices le laissent à penser...

"Mort accidentelle"... Une conclusion hâtive pour un étrange décès. Mais une conclusion qui arrange tout le monde. S'il avait été assassiné, ce serait un énorme scandale. Le dossier est donc bouclé. Il va rebondir de la façon la plus inattendue...

En 1928, vingt-six ans après la mort de Zola, deux hommes d'apparence ordinaire devisent dans le compartiment d'un train de banlieue. L'un d'entre eux dit s'appeller Henri Buronfosse, il est ramoneur ; l'autre se nomme Pierre Hacquin. La conversation, d'abord anodine, prend soudain une tournure inouïe : Buronfosse avoue en effet à son interlocuteur avoir assassiné Zola en bouchant volontairement le conduit de cheminée de l'écrivain ! Pierre Hacquin, sidéré, choisit de se taire. Ce n'est que vingt-cinq ans plus tard, bien après la mort d'Henri Buronfosse, qu'il décide de rompre le silence. Il raconte ce qu'il a appris à Jean Bedel, un jeune journaliste.

 

Crédit photo : Gaël Kerbaol / FTV

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article