"Au nom de tous les seins : incertain dépistage" dans "Le Monde en face" ce soir sur France 5 (extrait)

Publié le 12 Janvier 2016

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce mardi à partir de 20h40, les téléspectateurs de France 5 pourront retrouver Marina Carrère d’Enchaussé aux commandes d’un nouveau numéro de magazine « Le Monde en Face » avec au sommaire, « Au nom de tous les seins : incertain dépistage », un documentaire de Coline Tison.

Le cancer du sein tue. Chaque année 12 000 françaises. Pour combattre ce fléau, l’Etat, dans la plupart des pays occidentaux, a mis en place une politique de santé publique qui invite les femmes de 50 à 74 ans à effectuer une mammographie gratuite. Tous les ans au mois d’octobre, la campagne pour le dépistage bat son plein.

Mais depuis quelques années, la controverse monte. Le dépistage sauve-t-il vraiment des vies ? Et s’il causait plus de tort que de bien ? Et si nos connaissances sur le cancer étaient erronées ?

Porté par des enjeux humains et de santé publique, le film suit le parcours de quatre femmes confrontées, un jour, à la peur du cancer du sein. Leurs histoires sont le point de départ d’une enquête scientifique qui bouscule nos certitudes.

Une concertation nationale sur le dépistage vient d’être ouverte par la Ministre, Madame Marisol Touraine, à l’occasion d’Octobre rose 2015. Un site dédié www.concertation-depistage.fr permet de recueillir et de partager les contributions individuelles et collectives des citoyen(ne)s et des professionnels jusqu’à la mi-mars 2016.

Après la diffusion de ce documentaire, Marina Carrère d'Encausse propose un débat avec trois invités :

- Dr Anne-Vincent Salomon, chef de service pathologiste à l’Institut Curie

- Dr Marc Espié, Cancérologue responsable du centre de maladies du sein de l’hôpital St Louis à Paris

- Martine Castro, 73 ans. Membre de l’association Europa Donna, une association européenne qui informe et aide les femmes atteintes d’un cancer du sein.

Rédigé par Le Zapping du PAF

Publié dans #France 5, #LMEF

Commenter cet article

fabienne 12/01/2016 22:11

Je ne suis pas daccord du moment que lon devient mère nous devrilns avoir des tests car moi jai eut un cancer a 36 ans .un cancer infiltrant tres important pluson est jeune plus il est agressif cela fait bientôt 5 ans etencore un an de traitement sous forme de traitement sous forme de piqure.
Mon cancer m'adetruitma vie de jeune femme pleine de vie et de projet. Jeme sens toujours tres fatiguée et les cicatrices me font mal chaque jours malgré presque ses 5 anees