"Besoin d'un job ? Du boulot... il y en a !" dans "En quête d'actualité" ce soir sur D8

Publié le 28 Octobre 2015

Guy Lagache (Crédit photo : D8 / DR)

Guy Lagache (Crédit photo : D8 / DR)

Ce mercredi à 20h50, Guy Lagache présentera sur D8 un nouveau numéro de son magazine « En quête d’actualité » qui aura pour thème "Besoin d'un job ? Du boulot... il y en a !".

Principale préoccupation des français, le chômage touche plus de 3.5 millions de personnes. Mais aujourd’hui, les demandeurs d’emploi changent totalement leur façon de chercher du boulot et de nouveaux bons plans sont en train de faire leur apparition...

INTERNET : LE NOUVEAU BON PLAN POUR TROUVER UN JOB

Seuls 10% de la population fait encore confiance à Pôle Emploi pour retrouver un travail ! Pourquoi ? Parce que désormais, c’est sur internet que se déroule la chasse aux jobs. En effet, depuis quelques années, des dizaines de sites proposant des offres sont apparus. Ils cassent les codes du CV et de l’entretien obligatoire pour aller plus vite et mettre plus efficacement en contact employeurs et employés. Régionsjob, Qapa etc…, ils révolutionnent le marché de l’emploi. Mais sur ce marché ultra compétitif se cachent aussi de véritables arnaqueurs prêts à profiter sans scrupule de la détresse des chômeurs français. Enquête non virtuelle chez ceux qui transforment les offres d’emploi en vrai business !

ARGENT PUBLIC : OU SONT PASSES LES MILLIARDS DES AIDES A L’EMPLOI ?

Depuis plus de 30 ans, les gouvernements multiplient les dispositifs en faveur de l’emploi. A chaque nouvelle mesure, le même objectif affiché : venir à bout du chômage ! Mesure après mesure, subventions après subventions, des milliards d’euros sont dépensés. Crédit d’impôt, formations subventionnées par l’état, ou exonérations de charges : ces aides se déclinent et coûtent très cher à l’état, et donc aux contribuables. Dernier dispositif en date : le CICE, la mesure phare de François Hollande pour inverser la fameuse courbe du chômage. A terme, 20 milliards d’euros seront utilisés pour permettre aux entreprises du pays de favoriser les embauches. Mais rien n’oblige réellement les patrons à embaucher et personne ne contrôle l’utilisation de cet argent. Alors que les chiffres du chômage atteignent de tristes records, l’argent distribué aux entreprises n’est pas toujours utilisé dans l’intérêt des chômeurs. Comment fonctionnent ces dispositifs très coûteux pour l’Etat ? Sont-ils vraiment utilisés pour créer des emplois ? Comment l’Etat peut-il vérifier leur bonne utilisation et agir en cas de mauvais usage ? Petit tour d’horizon des dispositifs censés favoriser l’embauche dans les entreprises.

Rédigé par Le Zapping du PAF

Publié dans #D8

Commenter cet article