Dans l’engrenage de la mondialisation dans la case de l'Oncle doc sur France 3

Publié le 28 Septembre 2015

Dans l’engrenage de la mondialisation dans la case de l'Oncle doc sur France 3

France 3 proposera ce soir à 00h05 Dans l’engrenage de la mondialisation un film de Caroline Béhague.

En 1883, Conrad Claeys, employé de l’usine Fives est envoyé en Argentine pour y construire des usines de sucre. Cette entreprise lilloise, employant jusqu’à 6000 salariés dans ses gigantesques ateliers a réalisé quelques-uns des plus beaux ouvrages de l'ère industrielle : premières locomotives à vapeur, le pont Alexandre III, les charpentes métalliques de la Gare d'Orsay et les ascenseurs de la Tour Eiffel... Dès cette époque sa réputation et ses activités s'étendent au monde entier : locomotives pour la Russie, le Brésil ou la Chine, ponts en Egypte, en Russie, en Roumanie ou au Portugal, sucreries pour le Brésil, Cuba, l'Argentine ou la Russie. Suivre les traces de Conrad Claeys, c’est découvrir que la mondialisation n’est pas un phénomène récent, et que cette première mondialisation a été caractérisée par une généralisation des acquis sociaux. Très symboliquement c'est dans l'usine de Fives que l'ouvrier Pierre Degyeter a composé en 1888 un chant qui deviendra dans le monde entier le chant emblématique des luttes sociales : « l’Internationale ».

Aujourd’hui, Lionel Goiset, ingénieur chez Fives DMS, se rend en Chine pour assurer la coordination d’un des plus gros chantiers pour l’entreprise : la construction d’une usine de sidérurgie pour le géant chinois de l’acier Tisco. Car malgré la fermeture en 2001 de son site lillois, Fives est plus que jamais présente à l’international ; elle a su surmonter les difficultés et les restructurations, et emploie aujourd’hui 7000 personnes dans le monde dont 3000 en France. Elle a réorienté sa production, et crée à nouveau de l’emploi, laissant entrevoir la possibilité d’une mondialisation plus maîtrisée que subie.



Comprendre Fives, c’est comprendre les grands mouvements de l’économie mondiale, en s’intéressant à un secteur injustement mal aimé en France : l’industrie.

Rédigé par Le Zapping du PAF

Publié dans #France 3

Commenter cet article