"L'effet papillon" nous entraîne à Dubaï, au Japon et en Belgique ce dimanche sur Canal+

Publié le 20 Décembre 2015

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Il y a des décisions parfois surprenantes au sein des chaînes de télévision comme celle de passer l'excellent magazine "L'effet papillon" en crypté en plus de changer son jour de diffusion.

Seuls les abonnés de Canal+ peuvent donc retrouver chaque dimanche à 15h10 Daphné Roulier aux commandes du magazine de référence de l'actualité internationale produit par CAPA et donc la rédaction en chef est assurée par Thomas Zribi.

DUBAÏ, LA STAR AC DES CAMPS DE TRAVAILLEURS

A Dubaï, on construit une tour en trois fois moins de temps qu’en Europe. Une performance ? Pas vraiment. Juste de l’exploitation à outrance. Là-bas, les ouvriers travaillent 12H par jour, 6 jours sur 7, sous le cagnard, pour un salaire de misère. Ils sont quatre millions et demi de travailleurs étrangers, corvéables à merci – soit la moitié de la population – à être entassés comme des bêtes, dans des camps, à la périphérie de la ville. Seule distraction : un concours de chant réservé aux cités dortoirs. Une fois par an, ils viennent de tous les Emirats pour s’affronter et remporter 35 fois leur salaire, une fortune.

JAPON, LE PORNO POUR VIEUX de Constantin Simon

Au Japon, le sexe est en berne. Les nippons sont de moins en moins nombreux à s’activer sous la couette pour le bien de la patrie. A tel point qu’un quart de la population a plus de 65 ans, ce qui en fait le pays le plus vieux du monde. Résultat : le porno pour senior, le "silver porn", explose. Il représente désormais un quart du marché, soit deux fois plus qu’il y a 10 ans. Et il n’est pas près de prendre un coup de vieux.

BELGIQUE, LE COMÉDIEN ANTI-DJIHAD de David Castello-Lopes et Ibar Aibar

Comment éveiller les consciences, en finir avec les préjugés et avec ceux qui font dire n’importe quoi aux versets du Coran ? Ismaël Saïdi, un ancien flic belge d’origine marocaine, reconverti dans le spectacle, a pris sa plume et écrit « Djihad ». Créée l’an passé, cette tragi-comédie, qui raconte l’odyssée en Syrie de trois apprentis djihadistes partis massacrer du mécréant, est devenu un phénomène en Belgique, notamment dans les écoles… 40.000 spectateurs dont 15.000 lycéens l’ont déjà vue. Ce qui n’est pas rien dans ce pays, premier pourvoyeur européen de djihadistes en proportion de sa population.

​LE BIOPIC de David Castello-Lopes avec Mathieu Bonnet et Lola Bögelmann

Chaque semaine, PAPILLON revient sur la personnalité, le héros ou le anti-héros de la semaine.

Ce dimanche, Ahnag Xinyu et Liang Hong les millionnaires de l'extrême. ​

Rédigé par Le Zapping du PAF

Publié dans #EffetPap, #Canal+

Commenter cet article