"La Bretagne contre vents et marées" dans "Sale temps pour la planète" sur France 5

Publié le 27 Juillet 2015

"La Bretagne contre vents et marées" dans "Sale temps pour la planète" sur France 5

Ce lundi à 20h40, France 5 diffusera un épisode inédit de la saison 9 de la série documentaire "Sale temps pour la planète" qui part une nouvelle fois à la rencontre d'hommes et de femmes dont le pays, l’île, la ville, le village sont en première ligne.

Les catastrophes naturelles (inondations, tempêtes, ouragans, tornades, tremblements de terre, glissements de terrain) ne sont pas une lointaine et hypothétique menace. Même si elles ne sont pas prévisibles avec précision, leur récurrence est une certitude au regard du passé. La connaissance de ce passé devrait permettre d'inventer les moyens de s'en protéger. Mais les hommes semblent préférer l'oubli à la mémoire.

La Bretagne contre vents et marées



Avec ses eaux bleues, ses côtes rocheuses ou sableuses, la Bretagne attire, chaque année, des milliers de touristes français et étrangers. Elle est la 4ème région française en terme de fréquentation. Terres de légendes comme disent les locaux, qui cohabitent avec une nature capricieuse… Contre vents et marées, la région s’accroche à sa bande littorale, de plus en plus balayée par les tempêtes et noyée sous des trombes d’eau…

​Pour maintenir son littoral, les travaux se succèdent, d’année en année. Un travail de longue haleine et un coût exorbitant pour les communes. Quand l’océan se déchaîne, de nouvelles failles apparaissent et la terre se laisse grignoter par les vagues. Quand ce n’est pas la mer qui s’affole, ce sont les rivières qui se réveillent. Comme à Quimperlé, où les rivières sortent de leurs lits et créent des inondations très importantes. Avec des hivers plus rigoureux, des tempêtes à répétition, combien de temps la Bretagne pourra-t-elle faire face aux colères de la mer ? Avec la montée des eaux et les changements climatiques, la situation risque d’évoluer et une question deviendra vite d’actualité… Comment préserver ce joli coin de France avant, un jour, d’envisager de délocaliser les habitants de ces zones littorales.

Rédigé par Le Zapping du PAF

Publié dans #France 5

Commenter cet article