Mathilde Seigner s'allonge sur Le divan de Marc-Olivier Fogiel ce soir sur France 3

Publié le 26 Mai 2015

Le divan de Marc-Olivier Fogiel (Crédit photo : Jacovides / Besstimage)

Le divan de Marc-Olivier Fogiel (Crédit photo : Jacovides / Besstimage)

Chaque mardi à 23h05 juste près le Soir/3, Marc-Olivier Fogiel revisite de façon moderne l’émission culte de France 3 « Le Divan », l’inscrivant dans une liberté de ton et de paroles.

Marc-Olivier Fogiel reçoit chaque semaine, sur son divan rouge, une personnalité marquante de la société française, issue du monde des arts, de la politique, de l’économie...

Avec ses invités, celui-ci tente de découvrir, au-delà de leur image publique et médiatique, ce qui les construit et ce qui a fait d’eux les adultes qu’ils sont devenus.

Des archives et des témoins accompagneront cette traversée du miroir et nous permettront de nourrir la réflexion de l’invité, ainsi que celle du public présent, sur sa vie, son parcours, ses choix, ses regrets et ses fiertés...

Cette semaine Marc-Olivier Fogiel reçoit Mathilde Seigner. A 47 ans, elle est une des actrices les plus populaires de sa génération. Petite-fille du comédien Louis Seigner, nièce de la comédienne Françoise Seigner, soeur des actrices et chanteuses Emmanuelle et Marie-Amélie, Mathilde s’est orientée naturellement vers le théâtre.

L’acteur Michel Galabru lui donnera d’ailleurs quelques cours pour parfaire sa formation. Son premier vrai rôle est celui d’une jeune strip-teaseuse dans « Le Sourire » de Claude Miller, film dans lequel sa grande soeur Emmanuelle tient le premier rôle. Son naturel et son jeu authentique sont mis en lumière dans le film « Rosine » de Christine Carrière grâce auquel elle obtient le prix Michel-Simon. Sa carrière oscille ensuite entre des films d’auteur et des grosses productions. Son talent se révèle notamment dans « Vénus Beauté » de Tonie Marshall, « Harry un ami qui vous veut du bien » de Dominik Moll, Une « hirondelle a fait le printemps » de Christian Carion mais aussi « Camping » de Fabien Onteniente, «Danse avec lui » de Valérie Guignabodet…

Sa franchise lui a souvent joué des tours, souvent qualifiée de « grande gueule », Mathilde Seigner se révèle pourtant plus sensible et touchante que son image médiatique.

Rédigé par Le Zapping du PAF

Publié dans #France 3

Commenter cet article