Pierre Delaye, un résistant oublié dans La case de l'Oncle doc sur France 3

Publié le 26 Octobre 2015

Pierre Delaye, un résistant oublié dans La case de l'Oncle doc sur France 3

Ce soir à 00h20 dans La case de l'Oncle doc France 3 proposera le documentaire de Sylvie Cozzolino « Pierre Delaye, un résistant oublié »

Stéphane Hessel, Jean-Louis Crémieux Brilhac, Jean Moulin, Christian Pineau, Pierre Billotte… de grands résistants… Et parmi eux, comme compagnon d’armes, un simple scieur de bois du Beaujolais, Pierre Delaye.

« Je ne vais quand même pas rester là à ne rien faire ! » C’est par ces mots que le réserviste Pierre Delaye demande à rejoindre le front en 1940.

Fait prisonnier et envoyé en stalag en Allemagne, il tente de s’évader à trois reprises… La quatrième sera la bonne.

Il réussit alors ce que personne n’a jamais tenté avant lui : s’enfuir vers l’est. Pendant des jours, au bord de l’inanition, il marche.

Les Russes l’arrêtent en aout 1940. Placé en isolement, il subit menaces et sévices puis est mis au secret. Pour l’armée française, pour sa famille, il est mort…

Peu avant la rupture du pacte germano-soviétique, les 218 prisonniers français détenus dans des prisons russes sont regroupés. Tous, comme Pierre, se sont évadés vers l’est ! Au moment de la rupture du pacte germano-soviétique, ils sont libérés. 190 d’entre eux, parmi lesquels Jean-Louis Crémieux-Brilhac et Pierre Delaye, choisissent alors de rejoindre le Général de Gaulle à Londres.

Il leur faudra trois mois pour atteindre le but. En septembre, épuisés, ils sont accueillis en héros et font la Une des actualités britanniques. Le général de Gaulle les décore et les surnomme ″mes Russes″. Tous veulent retourner au combat.

Pierre est volontaire pour partir en mission secrète en France. Il suit une formation d’opérateur radio et se lie à Stéphane Hessel. Affecté pour servir le réseau de résistance Phalanx il met sur pied un réseau de renseignements qui sera essentiel pour la France Libre. Le 19 mars 1943, il organise l’atterrissage clandestin d’un avion qui ramène en France Jean Moulin et le général Delestraint, le chef de l’armée secrète. En cas d’échec, la Résistance était décapitée. Mais sa mission est un succès.

Dénoncé par un traitre, Pierre Delaye sera abattu deux mois plus tard, dans l’Ain.

Rédigé par Le Zapping du PAF

Publié dans #France 3

Commenter cet article