Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les deux derniers épisodes de la série documentaire "48 heures" diffusés ce soir sur France 5

Les deux derniers épisodes de la série documentaire "48 heures" diffusés ce soir sur France 5

France 5 diffuse ce soir dès 20h40 les deux derniers numéros de "48 heures", une nouvelle série documentaire de six épisodes imaginée par Frédérique Lantiéri, que l'on retrouve également à la présentation de "Faites entrer l'accusé".

En France, la durée maximale d’une garde à vue est de quarante-huit heures. Deux jours durant lesquels les policiers en charge de l’enquête doivent obtenir des aveux.

Chaque épisode de cette série plonge le téléspectateur dans une affaire criminelle résolue à l’aide de procès-verbaux, d’interviews des protagonistes et de reconstitutions jouées par des comédiens.

Ce huis clos est entrecoupé d’interventions de ceux qui ont participé aux événements et qui sont à même de décrypter ces quarante-huit heures.

20h50 - LA GARDE À VUE DE JOSIANE LE COUVIOUR ET DE LOÏC DUGUÉ
En avril 2009, à Grand-Champ, en Bretagne, un cambriolage tourne mal dans la propriété des retraités Le Couviour. Anne-Marie, 75 ans, meurt étouffée. Eugène, 90 ans, en sort indemne. Quant au butin, il est quasiment nul, alors que la maison renferme de nombreux objets de valeur. Deux jours plus tard, un coup de fil anonyme dénonce un des cambrioleurs. Arrêté, celui-ci passe aux aveux : il a agi à partir d’un contrat prévoyant un meurtre maquillé en cambriolage. Le commanditaire ? Une des belles-filles du couple Le Couviour. L’enquête s’oriente vers Josiane, la femme du fils aîné d’Eugène Le Couviour. Trois jours après le cambriolage, elle est interpellée à son domicile. Il est 17 heures à la gendarmerie de Lorient. Sa garde à vue commence.

21h40 - LA GARDE À VUE DU COUPLE BRUYAS
Le 30 mai 1995, à Saint-Andéol-le-Château, un incendie ravage la maison de la famille Bébien. Dans les décombres, on retrouve quatre corps : les parents et deux de leurs enfants. Tous sont morts avant l’incendie, abattus à bout portant par la même arme. Très vite, les gendarmes ont une conviction : ce quadruple meurtre a forcément été commis par un proche. L’étau se resserre alors sur les seules personnes à qui ce drame puisse profiter : Samantha, la fille aînée, unique héritière, et Éric Bruyas, son mari. Le 14 juin à l’aube, le jeune couple est interpellé à son domicile et conduit dans les locaux de la gendarmerie de Givors. À 6 h 30 du matin, leur garde à vue commence…

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article