Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"68, année érotique" suivi de "Mon rire m'appartient" ce soir sur France 3

"68, année érotique" suivi de "Mon rire m'appartient" ce soir sur France 3

France 3 proposera ce soir à partir de 22h35 "68, année érotique" suivi de "Mon rire m'appartient".

C’est l’autre révolution de 68 : celle des mœurs. La révolte échoue face au pouvoir, mais libère la société. 50 ans plus tard, les "années 68" restent celles qui ont émancipé la libido des Français.

"68, année érotique" un documentaire écrit par Claude Ardid et Philippe Lagnier.
Les slogans politiques ont été oubliés, mais l’émancipation sexuelle est restée. C’est peut-être le principal acquis du « joli mois de mai », et c’est ce qui ressort du documentaire « 68, année érotique ». Le film donne la parole à des Français anonymes, qui racontent leurs « années 68 ». Ces témoignages se mêlent aux archives pour restituer l’ambiance de l’époque. Ces femmes et ces hommes issus du baby-boom étaient étudiants, lycéens ou déjà dans la vie active.
Devant la caméra de Claude Ardid et Philippe Lagnier, ils décrivent d’abord la France d’avant mai, et l’ordre moral qui tenait toute une jeunesse à l'étroit dans un corset. Il y a Jacqueline, qui se souvient de son ignorance, et du manque d’éducation sexuelle général. Gian, qui entend encore les sermons culpabilisateurs des prêtres. Et puis viennent les premières manifestations de mai. On s’embrasse sur les barricades et dans les amphis. Monique fait l’amour dans les bureaux de la Fac, Marc expérimente une liberté grisante. Jouir sans entraves : d’accord, mais sur un pied d’égalité. Le féminisme s’affirme, le MLF descend dans la rue.

"Mon rire m'appartient"
Ce documentaire de Thierry Thomas qui fait s’entrelacer l’intime, le professionnel et l’historique, s’attache à l’exploration de cet aspect très particulier de l’histoire du féminisme : la conquête du droit au rire par les femmes.
C’est en effet à partir de la fin des années 60 seulement que l’on peut voir l’histoire du comique commencer à se développer parallèlement à celle de l’émancipation féminine, jusqu’au triomphe du One woman show, phénomène devenu si remarquable au cours de ces dernières années. Des femmes, enfin, ont l’audace de se présenter « seule en scène » et, affirmant leur point de vue, de faire rire de leurs démêlées avec leur corps et avec leur image, ou de ce sujet qui fut durant des siècles l’apanage des hommes, la politique…

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article