Au sommaire ce 17 juin de "L'effet papillon" sur Canal+

Publié le 17 Juin 2018

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Tous les dimanches à 12h45 en clair sur Canal+, Daphné Roulier est aux commandes de "L'effet papillon", le magazine de référence de l'actualité internationale produit par CAPA et donc la rédaction en chef est assurée par Franck Duprat avec Anthony Orliange.

LES SENTINELLES : mon migrant est à la mode, un sujet de Vincent Nguyen
Le port de Valence, en Espagne accueille à bras ouverts les migrants de l’Aquarius, interdits de séjour en Italie, et ce n’est pas la seule. Barcelone montre aussi l’exemple : des immigrés clandestins ont décidé de prendre leur destin en main, avec la bénédiction de la municipalité.  Ils sont entre 500 et 1000 à vivre de la vente ambulante dans les rues de la ville. Jusqu’à présent, ils redoutaient la police mais depuis quelques mois, ils ont créé un syndicat et ont lancé une marque de vêtements.

Tout cela sous le regard bienveillant de la maire, décidée à aider les réfugiés. Ce qui rend fous les commerçants et la police.

DROIT DE SUITE : toute la Belgique que j’aime Episode 1, un sujet de Nathalie Gros, Benoit Chaumont et Jaouhar Nadi
Un peu plus de deux ans après les attentats djihadistes, la capitale belge a été frappée le 22 mars 2016 par un attentat suicide. Nous étions sur place au lendemain du drame.

DROIT DE SUITE : toute la Belgique que j’aime Episode 2, un sujet de Nathalie Gros
Deux ans plus tard, l’enquête continue. Mais il n’y a toujours pas eu de procès au détriment de certains comme Fayçal Cheffou, un citoyen belge qui n’a pourtant rien à se reprocher.  

Mon week-end chez les musclés, un sujet de Benoit Chaumont avec Grégory Roudier
A Los Angeles, le culte du corps triomphe. La Mecque du Body Building a vu éclore les biceps d’acier de Shwarzi et les pectoraux de Rich Piana, le Musclor le plus célèbre de la planète, qui vient de s’éteindre. La relève est assurée par des Body Builders toujours plus nombreux. On comptait 35 millions de licenciés l’année dernière et les chiffres ne cessent d’enfler !

LE BIOPIC : les nourritures célestes, de Mathieu Bonnet avec Rodolphe Garczarek
Direction une autre tribu, celle des respiriannistes. Pour vivre, ils n’ont besoin ni de stéroïdes ni d’anabolisants ni même de viande. Les respiriannistes se nourrissent d’énergie et de lumière.   C’est du moins ce que prétend Ellen Greve, alias Jasmuheen.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Canal+, #EffetPap, #Actu TV

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article