Au sommaire ce 3 juin de "L'effet papillon" sur Canal+

Publié le 3 Juin 2018

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Tous les dimanches à 12h45 en clair sur Canal+, Daphné Roulier est aux commandes de "L'effet papillon", le magazine de référence de l'actualité internationale produit par CAPA et donc la rédaction en chef est assurée par Franck Duprat avec Anthony Orliange.

LE MEILLEUR DES MONDES : Sur la route, un sujet de Edward Haywood
En 10 ans, la crise des subprimes, le boom de la Tech et l’explosion des loyers, dans la Silicon Valley notamment, ont jeté des dizaines de milliers d’Américains à la rue. Au point que Los Angeles et San Francisco détiennent aujourd’hui le triste record du nombre de de Sans Domicile Fixe par habitant. Parmi eux, beaucoup ont un job mais pas de quoi se payer un loyer. Faute de toit, ils vivent dans leurs voitures, sur des emplacements de parking, à libérer avant 7h du matin. C’est cela aussi le rêve américain.     

LE BIOPIC : Le Mentalist, un sujet de Mathieu Bonnet avec Rodolphe Garczarek.
Le plus populaire des coachs américains de développement personnel a parlé à l’oreille de Mère Theresa, de Lady DI, et de Nelson Mandela. Il conseille les plus grands sportifs. Pour quelques milliers de dollars, Tony Robins vous forge un mental d’acier.

LES SENTINELLES : Mélodie en sous-sol, Un sujet de Miyuki Droz
Partons maintenant à la rencontre de sentinelles hors pair à Kaboul, dans un pays où la condition de la femme est une des pires de la planète, et dans une ville où les attentats sont quasiment quotidiens.

C’est dans ce décor de larmes et de sang qu’a été créé il y a 8 ans, la seule et unique école de musique d’Afghanistan. Une oasis de liberté, inouïe, où des jeunes de 8 à 20 ans bravent les interdits des Talibans pour vivre leur passion, au péril de leur vie.

DROIT DE SUITE : Morts sur ordonnance, un sujet de Flora Desponts
C’est la drogue préférée des Américains, la plus répandue à travers les Etats-Unis et elle est parfaitement légale. Elle frappe tous les milieux sociaux, toutes les communautés ethniques, tous les états avec une légère préférence pour les électeurs de Trump, soit l’Amérique blanche, rurale et pauvre. Elle tue plus que l’héroïne et le crack réunis. Michaël Jackson et Prince en sont morts, comme des dizaines de milliers d’Américains chaque année.  Et l’hécatombe n’est pas prête de s’arrêter. Déjà, 2 millions d’Américains en sont dépendants. Pour le plus grand bonheur des labos pharmaceutiques ! Le nom de cette grande faucheuse : les anti-douleurs. Le bilan c’est 64.000 morts par overdose rien que pour l’année 2016 et pour l’instant ça ne s’arrange pas.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Canal+, #EffetPap, #Actu TV

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article