Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Direction la Zambie et le Bouthan dans "Les routes de l'impossible" ce soir sur France 5

Direction la Zambie et le Bouthan dans "Les routes de l'impossible" ce soir sur France 5

A travers le monde, des hommes affrontent quotidiennement l'enfer pour gagner leur vie. Alors que les infrastructures sont quasi inexistantes dans leur pays, ils bravent tous les obstacles pour arriver à destination , parfois au périple de leur vie.

France 5 propose, durant les fêtes de fin d'année, la diffusion de numéros inédits de sa collection "Les routes de l'impossible" chaque dimanche à 20h50.

20h50 > Zambie, ainsi va la vie
En Zambie cohabitent deux êtres de légende… Le premier est un très vieux camion. Il a servi à bâtir les maisons de milliers de paysans et après 46 ans d’activités, il continue encore de travailler malgré les fuites et les pannes à répétition. Mais à la saison des pluies la vieille carlingue peine sur les pistes du pays. Le deuxième être de légende est un personnage puissant. Quand les eaux du Zambèze envahissent les plaines, signal est donné au roi losis Imwiko 2 de quitter son palais pour s’installer dans une autre réside nce bien au sec. C’est le début d’une incroyable procession, le  roi se déplaçant avec sa cour, elle dure 8 heures. 150 bateaux et 600 pagailleurs participent à ce « déménagement ». L’image est époustouflante.

21h40 > Bhoutan, le bonheur à tout prix
Le Bhoutan est un royaume unique au monde. L’une de ses particularités est d’avoir instauré dans sa constitution le « bonheur national brut ». Un barème pour mesurer le niveau de bonheur de ses habitants. Pour y contribuer le pays vit en retrait de la mondialisation et la population est très encadrée, la télé a fait son apparition seulement dans les années 2000 et c’est le premier pays au monde à avoir interdit la vente de cigarettes. Mais ses 750 000 habitants sont-ils vraiment heureux… Niché au pied de l'Himalaya, le Bhoutan est sillonné la plus part du temps par des pistes accrochées en haut de montagnes vertigineuses. En période de mousson les voyageurs jonglent avec la boue et les éboulements, le trafic se retrouve souvent bloqué pendant plusieurs jours. Pour y remédier, le gouvernement a fait appel aux Dankas, des travailleurs venus d’Inde qui vivent dans des conditions plus que précaires, sans aucune protection ils élargissent à coup d’explosif et bitument les routes à plus de 3000 mètres d’altitude. Et il y a du travail, jusqu'en 1961 il n'existait presque aucune route goudronnée, aujourd’hui le Bhoutan tente de se créer un réseau routier pour désenclaver le pays.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article