Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Direction Ganvié dans la saison 2 de "Drôles de villes pour une rencontre" ce soir sur France 5

Direction Ganvié dans la saison 2 de "Drôles de villes pour une rencontre" ce soir sur France 5

L’homme, inexorablement, veut vivre en ville. Les deux tiers de la population mondiale s’y entasseront d’ici 2030. Partout sur la planète des villes grandissent, poussent n’importe où malgré des conditions climatiques ou géographiques qui paraissent insurmontables. Pourtant des hommes y créent leur territoire, s’y acclimatent et finissent par en faire leur « home sweet home ».

Dans la collection « Drôles de villes pour une rencontre » diffusée tous les mercredis à 20h50 sur France 5, Alexandra Alevêque, journaliste, va expérimenter à leur côté, la vie quotidienne de ces habitants dans les villes extraordinaires aux quatre coins de la planète : Manille, Ganvié, Las Vegas et Aarhus.

Une immersion qui va révéler l’incroyable faculté d’adaptation des hommes , leur capacité à inventer pour subsister face à des contraintes qu’ils ne peuvent supprimer ou maîtriser. À quoi ressemblent ces villes hors du commun ? Qu’avons-nous à apprendre d’eux ?

GANVIÉ (Inédit)
Quelque part en Afrique de l’Ouest, au Sud du Bénin, il existe un village d’irréductibles pêcheurs : Ganvié, surnommé la petite Venise africaine.

 Ici, pas de route ni de trottoir. La pirogue est le seul moyen de se déplacer. Les maisons sont suspendues au-dessus des flots. Impossible donc de garder les pieds sur terre. Et pour cause, cette ville de 35.000 habitants est une cité lacustre entièrement construite sur l'eau.

Les habitants sont une ethnie à part : les Tofinous ce qui veut dire « les hommes de l’eau ».

En immersion, chez Paul et sa famille, des pêcheurs de Ganvié, Alexandra  débarque dans cette drôle de ville pour une rencontre …

LA PAZ
Dans ce nouvel épisode, Alexandra Alevêque, va expérimenter la vie à La Paz, la capitale la plus haute du monde, ses quartiers hauts culminent à 4000 mètres d’altitude ! Ici, le mal des montagnes se ressent dès la descente de l’avion et peut vous foudroyer dès votre arrivée.  Avec plus de 1000 mètres de dénivelé, difficile de faire descendre son rythme cardiaque, il y a toujours une côte à grimper ou des escaliers à descendre.

Chose étonnante encore : La Paz est la seule ville où les pauvres vivent sur les hauteurs et dominent les quartiers riches qui se trouvent en aval. Entre vertige et souffle coupé, Alexandra va tenter de comprendre avec ses hôtes Julia et Franz, comment les  habitants de La Paz ont réussi à s’adapter à cette ville étourdissante…

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article