Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Le jour où les dinosaures ont disparu" et "Cap sur le site du dragon" dans "Science grand format" sur France 5

Mathieu Vidard (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Mathieu Vidard (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

France 5 proposera ce soir à 20h50 un nouvel inédit du magazine "Science grand format" présenté par le journaliste Mathieu Vidard.

LE JOUR OÙ LES DINOSAURES ONT DISPARU
Après avoir régné en maîtres sur la Terre pendant 160 millions d'années, les dinosaures ont soudain disparu. Comment expliquer cette extinction soudaine il y a plus de 60 millions d’années ?

Paléontologues et géologues unissent leurs efforts pour élucider cette énigme. La communauté scientifique s’accorde désormais pour attribuer la disparition des dinosaures à l'impact d’une météorite géante dans le golfe du Mexique. C’est à cet endroit précis qu’une équipe de chercheurs s’apprête à forer. L’analyse du sous-sol du cratère créé par la météorite est porteur de révélations surprenantes et permet de mieux comprendre comment un événement situé en Amérique centrale a entraîné une extinction planétaire.

Avec une puissance comparable à plusieurs milliards de bombes atomiques, l’impact aurait pulvérisé la croute terrestre et vaporisé l’eau de mer, ne laissant aux dinosaures qui peuplaient alors le Nouveau-Mexique aucune chance de survivre au cataclysme. L'onde de choc mortelle se serait ensuite répercutée tout autour du globe : une boule de feu se serait répandue autour de la zone d'impact et la Terre se serait entièrement embrasée.

Comme en témoignent des fouilles récentes, les dinosaures dont les restes ont été retrouvés dans le New Jersey à 2.700 km de l’impact auraient été anéantis par cet embrasement. Les dinosaures dont les spécimens exhumés en Patagonie, à près de 10.000 km du cratère, n’ont toutefois pas survécu longtemps. Un immense nuage de cendres en suspension dans l’atmosphère aurait bloqué la lumière du soleil et la photosynthèse, privé les dinosaures de végétation et ainsi signé leur arrêt de mort.

CAP SUR LE SITE DU DRAGON.
​​​​Rachael Thornton, journaliste australienne, embarque à bord d’une expédition scientifique chinoise inédite. Dans les profondeurs de l’océan indien, l’équipe a pour mission d’étudier les formes de vie extrêmes autour de ‘Dragon Vent Field’ un rift sous-marin à la croisée des plaques tectoniques antarctique, australienne et africaine. A bord du « Ocean Dragon », un sous-marin de recherche unique au monde et capable de descendre 3 personnes à la fois jusqu’à 7 000 mètres de profondeur, les scientifiques prennent des risques considérables pour découvrir les origines de la vie sur Terre au cœur des cheminées hydrothermales.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article