Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Restaurateurs, le virus est dans les comptes" au programme de "Réseau d'enquêtes" ce soir sur France 3

"Restaurateurs, le virus est dans les comptes" au programme de "Réseau d'enquêtes" ce soir sur France 3

Ce soir France 3 proposera "Réseau d'enquêtes", le nouveau magazine des rédactions régionales à découvrir à 23h10 !

Au programme de ce nouveau numéro Restaurateurs, le virus est dans les comptes.

Confinements, couvre-feu, mesures sanitaires drastiques et contraignantes, clients rares et de plus en plus méfiants, les restaurateurs sont en France au bord du gouffre.

« De la crêperie au trois étoiles, nous sommes tous sur le même navire qui sombre doucement, chaque nouvelle mesure de restriction est un coup supplémentaire porté à la profession… » Depuis des mois, le chef étoilé Philippe Etchebest porte haut et fort le profond désarroi des 200 000 restaurateurs français. La profession, qui est l’une des plus touchées par la crise économique liée au coronavirus, redoute, d’ici à quelques mois, 30 % de faillites et 200 000 chômeurs dans le secteur.

C’est à Bordeaux, ville française qui compte le plus de restaurants par habitant, que démarre ce mois-ci l’enquête de Charles-Henry Boudet à la rencontre de restaurateurs en grande difficulté, mais aussi en colère contre les mesures sanitaires, les assureurs, l’absence de perspective réelle et immédiate. Une enquête qu’il poursuit à Marseille, Aurillac, Grenoble, Paris, Les Sables-d’Olonne et dans le bassin d’Arcachon
 
Invités

– Philippe Etchebest, chef des restaurants Le Quatrième Mur et La Table d’Hôte, à Bordeaux
– Stessy Faber et Nicolas Lascombes, restaurateurs de Maison Lascombes, à Bordeaux/Cap-Ferret
– Caroline Billa et Sophia Laroche, restauratrices du Cottage du Lac, à Bruges
– Éric Mallet, restaurateur de L’Austra, à Bordeaux
– Jean Valfort, fondateur du concept « Dark Kitchen »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article