Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La série événement « L'Arche des espèces menacées » de retour ce soir sur National Geographic Wild

La série événement « L'Arche des espèces menacées » de retour ce soir sur National Geographic Wild

Ce mercredi à partir de 20h45, National Geographic Wild diffusera la nouvelle saison de « L'Arche des espèces menacées » qui met en vedette plus de 10 000 espèces à travers les photographies spectaculaires de Joel Sartore qui présente et produit la série.

Suivez Joël Sartore, photographe National Geographic, dans sa quête planétaire pour photographier les animaux vivant dans les zoos et sanctuaires fauniques à travers le monde.

Ces portraits saisissants, pris en studio, de plus de 10 000 espèces sont destinés à l'Arche photographique, un projet d'envergure qui fait l'inventaire en images des espèces animales avant qu'elles disparaissent. En observant ces animaux dans les yeux, nous commençons à nous en soucier et à comprendre leur rôle primordial dans l'écosystème mondial. Quand nous sauvons ces espèces, nous nous sauvons nous-mêmes.

La série documentaire examine les facteurs conduisant à l'extinction des espèces, dont la hausse du niveau des océans, la déforestation, les espèces exogènes, la pollution, et le développement humain, qui touchent les animaux indispensables à la survie de la planète. Suivez Joël Sartore dans son tour du monde tandis qu'il s'efforce de sauver ces créatures en proposant au spectateur de « regarder ces animaux droit dans les yeux tant qu'il est encore temps ».

Pour son projet, il vient de documenter la 10 000ème espèce et se donne beaucoup de mal pour en photographier des milliers d'autres... Quitte à suivre un tatou géant dans une salle de bain ! Au fond de la forêt amazonienne, Joël Sartore plonge sous l'eau pour photographier le plus grand résident d'Amérique du Sud, le lamantin amazonien. Hors de sa combinaison et armé d'oxygène d'urgence et de son appareil photo, nous le suivons sur trois kilomètres et demi dans les Rocheuses du Colorado pour qu'il puisse photographier le pika américain, une véritable peluche en chair et en os, minuscule cousin du lapin.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article