Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Magaluf, ville fantôme(s) » dans "25 nuances de doc" ce soir sur France 2

« Magaluf, ville fantôme(s) » dans "25 nuances de doc" ce soir sur France 2

Dans la nuit de ce mardi à mercredi à 0h15, France 2 diffusera un nouveau numéro de "25 nuances de doc", une case documentaire inspirée de l’emblématique « 25e heure » et qui proposera chaque mardi des films uniques, français, européens ou d’ailleurs, des films inédits ou encore anciens. Son ambition est de célébrer le cinéma documentaire, avec des oeuvres singulières et fortes, pour nous donner à voir un monde tout en nuances.

MAGALUF, VILLE FANTÔME(S)
Un film inédit de Miguel Angel Blanca
Magaluf est une ville paisible sur l’île espagnole de Majorque qui se transforme l’été en l’une des zones touristiques les plus saturées d’Europe.

Comment survivent les habitants dans ce  « paradis » touristique à bas prix ?

Tourisme, capitalisme, danger... C’est le triptyque de Magaluf, une ville fantôme l’hiver et archi-bondée l’été, station balnéaire de l’île espagnole de Majorque (Baléares) très prisée des tour-opérateurs low cost.

A Magaluf, il se passe des choses étranges. Ça sent l’urine et le sang. Les voitures de police et les ambulances circulent à un rythme effréné et personne ne s’en soucie. Il y a des cris au milieu de la nuit, mais s’agit-il de cris de joie ou d’appels à l’aide ?

Magaluf est une petite ville balnéaire endormie que beaucoup ont surnommée le "Twin Peaks" des Baléares. Magaluf et ses citoyens vivent en alternance entre l’angoisse des période de saturation, et le vrai bonheur des vacances.

La ville est devenue le modèle européen du tourisme low-cost basé sur une vie nocturne débridée. Des millions de touristes, pour la plupart britanniques et des pays nordiques, envahissent ses rues pendant l’été comme s’ils étaient des spectateurs, transformant l’espace public en un parc à thème sans foi ni loi.

Pendant ce temps, les habitants de Magaluf tentent de faire face à cette version touristique accablante, qu’ils vivent comme une invasion mais qui rapporte des millions d’euros au secteur de la restauration et de la vie nocturne.

Ce tourisme low cost fournit du travail à tous et des opportunités à ceux qui ne pourraient pas survivre hors de Magaluf.

Le réalisateur dépeint cette communauté en basse et en haute saison.

Ce film, très lynchéen, joue sur les codes du mystère et du thriller, sans perdre de vue l’art de la comédie en mêlant documentaire et fiction.
C’est aussi une histoire sur l’impact de la société de consommation de masse sur un lieu de rêve, un lieu qui ne peut survivre que dans son contexte touristique. C’est enfin une réflexion sur ce que signifie être touriste en Europe.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article