Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Délinquance sous surveillance : au cœur de la police municipale d’Orléans" au sommaire du magazine "Enquête d’action" ce soir sur W9

"Délinquance sous surveillance : au cœur de la police municipale d’Orléans" au sommaire du magazine "Enquête d’action" ce soir sur W9

Ce vendredi à partir de 21h05, Marie-Ange Casalta présentera sur W9 un numéro du magazine "Enquête d’action" avec au sommaire ce soir le document "Délinquance sous surveillance : au cœur de la police municipale d’Orléans".

À 120 kilomètres au sud de Paris, dans le Loiret. Sous ses allures paisibles, Orléans est en réalité le théâtre de nombreuses violences : agressions, tapages nocturnes, incivilités ou encore trafic de stupéfiants. Face à ces menaces, les policiers municipaux sont sur le pont pour assurer la sécurité et la tranquillité des quelques 115 000 habitants de la commune.

Plus de 100 policiers se relayent 24h sur 24 pour assurer la sûreté des orléanais, à l’instar de Pierre, maître-chien de la brigade cynophile, de Fanny, agent de la brigade de nuit, ou de Cyril, chef des brigades de surveillance et d’intervention rapide.

Pour les aider dans leur tâche, la mairie a mis en place le Centre de Sécurité Orléanais (CSO). Avec 220 caméras installées dans l’ensemble des rues de la commune, des agents en patrouille sur le terrain, et 18 000 appels reçus par an, le CSO est devenu le véritable centre névralgique de la police municipale d’Orléans. Résultat, depuis 2015, le nombre de faits de délinquance de proximité est en baisse de près de 25%.

Malgré tout, les policiers municipaux doivent redoubler de vigilance. Car les risques de débordement sont nombreux : rodéos urbains, rixe entre bandes rivales, violences sur les personnes… Avec près de 630 interpellations par an et de nombreuses opérations coup de poing, la police municipale d’Orléans est plus que jamais sous pression.

Crédit photo : Christophe Lartige / W9

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article