Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ombre d'un doute se penche sur Léonard de Vinci

ombre-doute-f3_gael-kerbaol.jpg
Ce mercredi à partir de 23h, Franck Ferrand présentera sur France 3 avec Clémentine Portier-Kaltenbach, Christophe Bourseiller et Stéphanie Coudurier un nouveau numéro du magazine "L'ombre d'un doute" qui s'intéressera cette fois à Léonard de Vinci.

Près de 500 ans après sa mort, Léonard de Vinci continue de fasciner le monde entier. Les découvertes récentes de tableaux cachés, de la Joconde du Prado, à Madrid, et d’une fresque à Florence, ravivent encore les mystères qui planent autour de l’homme et de son œuvre…

Qui était vraiment Léonard de Vinci ? Quels secrets a priori insondables recèle son œuvre ? Nous sommes partis sur ses traces pour percer l’homme sous le voile du génie universel.

De Léonard, nous avons l’image du peintre qui a éclaboussé la Renaissance de son génie. En réalité, il n’a officiellement laissé que 13 tableaux à la postérité. S’il avait autant de mal à terminer de ses tableaux, c’est qu’il possédait une technique unique, le sfumato. En peignant par petites couches successives, il ne mûrissait son œuvre qu’au fur et à mesure qu’il la créait. Un style qui fit la splendeur de ses toiles, mais qui constitua pour lui un énorme handicap, à cause de sa lenteur.

C’est essentiellement en tant qu’ingénieur que Léonard fut reconnu de son vivant. De Florence à Milan en passant par Rome, il mit son immense talent au service des plus puissants de son époque. Contrairement à l’image de vieillard érudit que la légende a forgée, il n’a pas puisé son inspiration dans les livres, mais a su tirer parti de son incroyable sens de l’observation. En s’inspirant dès son plus jeune âge du monde autour de lui et en côtoyant très tôt les esprits les plus brillants de son époque, il conçut d’ingénieux mécanismes pour les fêtes organisées par ses mécènes.
A posteriori, le mythe a suppléé l’histoire, faisant de Léonard un brillant inventeur. Mais si les schémas qu’il a laissés à la postérité regorgent d’intuitions géniales, souvent inspirées de travaux antérieurs, il n’en a vraisemblablement conçu aucune de ses inventions.

Le véritable génie de Léonard fut d’absorber les connaissances d’une époque foisonnante, dont il est aujourd’hui devenu le symbole incontournable. Tous les chapitres de l’Histoire présentent leurs zones d’ombre et de doute.

Crédit photo : Gaël Kerbaol / FTV

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Léonard de Vinci,était un individu contradictoire,à contre courant de son époque dominée par l'obscurantisme du Clergé,donc toujours en recherche de reconnaissance de sa valeur d'ingenieur de<br /> génie incontestable;il était aussi,ainsi que Michelange de moeurs particulières.Tous ces très jeunes gens,issus de relations aldutérines clandestines,conduits très tôt,dans des<br /> ateliers,uniquement composés d'hommes,nayant pu se construire de manière équilibrée dans un vrai foyer,soumis à l'autorité absolue d'un maitre,finissait ainsi ou comme le Caravage,dansune<br /> existence dissolue mais dangereuse!<br />
Répondre
P
<br /> Merci pour ce superbe documentaire qui m'a terriblement passionnée. Comme beaucoup d'auditeurs et auditrices, j'ai "découvert" Léonard de Vinci. Je reste médusée et j'acheterai les ouvrages<br /> mentionnés par les chroniqueuses et chroniqueur.<br /> <br /> <br /> Vivement la prochaine émission.<br /> <br /> <br /> (C'est la première fois que je donne par Mail un commentaire, !… Pour vous dire !…)<br />
Répondre