Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mois « Grands espaces d’Asie » en août sur Orange ciné novo

orange-cine-novo.jpg
En août, laissez-vous transporter dans les grandes steppes d’Asie centrale, et voyagez au cœur du désert de Gobi ! Orange ciné novo vous propose une programmation spéciale « Grands espaces d’Asie », pendant toute la durée du mois d’août. Retrouvez tous les dimanches soirs en deuxième partie de soirée votre rendez-vous « Cinéma d’ailleurs », consacré à l’occasion aux films les plus marquants de ces dernières années mettant les paysages d’Asie centrale à l’honneur, à travers des histoires émouvantes et des paysages somptueux.

Urga (1991 - Nikita Mikhalkov ), le dimanche 5 août à 22h25, avec Badema, Bayaertu, Vladimir  Gostyukhin
Gombo, jeune éleveur Mongol vit avec sa famille dans la steppe, en harmonie avec la nature. Quand Serguei, un Russe d'une ville voisine tombe en panne non loin de là, Gombo l'accueille dans sa yourte. Une amitié va naître entre les deux hommes. Cette fable majestueuse a été récompensée d’un Lion d'or à Venise en 1991.

Le voleur de lumière (2010 - Aktan Arym Kuba), le dimanche 12 août à 22h50, avec Aktan t Arym Kuba, Taalaikan  Abazova, Askat  Sulaimanov.
Un électricien surnommé «Monsieur Lumière» sévit dans un petit village reculé des montagnes kirghizes. La population locale l'adule alors que le pouvoir en place cherche à l'arrêter. Car cet étrange personnage détourne de l'électricité… Cette comédie émouvante a reçu le prix de la fiction au festival international du film d'environnement.

L'histoire du chameau qui pleure (2003 - Luigi  Falorni et Byambasuren Davaa), le dimanche 19 août à 22h50, avec Janchiv  Ayurzana, Chimed  Ohin, Amgaabazar  Gonson.
En Mongolie, dans le désert de Gobi, une famille de nomades aide des chamelles à mettre bas. Mais l’une d’elle rejette son bébé et refuse de le nourrir. La tradition veut que l'on fasse venir un violoniste pour émouvoir la chamelle et la réconcilier avec son bébé chameau... Un conte émouvant, plein de liberté et de grâce, sur l'amour filial.

Le chien jaune de Mongolie (2005 - Byambasuren Davaa), le dimanche 26 août à 22h20, avec Urjindorj Batchuluun, Daramdadi Batchuluun, Nansa Batchuluun.
Nansal, une fillette de six ans, est l'aînée d'une famille de nomades du Nord de la Mongolie. Un jour, elle ramène chez elle un chien abandonné, mais son père pense qu'il va leur porter malheur et veut qu'elle s'en débarrasse. La jeune fille tente de le cacher, mais le jour où la famille déménage, elle doit abandonner le chien... un film beau et attachant, à la lisière du documentaire et de la fiction.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article