Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non Elucidé se penche sur l'affaire Magalie Part sur France 2

non-elucide-eric-vernazobres.jpg
Ce dimanche à 22h45, Arnaud Poivre d'Arvor, avec la participation de Jean-Marc Bloch, présentera sur France 2 un nouveau numéro de  "Non élucidé", un magazine qui se propose de revenir sur ces enquêtes criminelles restées dans l'impasse. Chaque épisode raconte ainsi une affaire non résolue en revenant en détail sur toutes les zones d’ombre, en pointant toutes les questions restées sans réponse dans l’espoir de rouvrir des pistes abandonnées voire de soulever de nouvelles hypothèses.

En étroite collaboration avec l'ensemble des protagonistes des affaires sélectionnées (services de police ou de gendarmerie, magistrats, avocats, parties civiles, etc.), "Non élucidé" décrypte les différentes étapes de l’enquête criminelle permettant ainsi aux téléspectateurs de mettre leurs pas dans ceux des enquêteurs.

Le numéro de ce dimanche porte sur l’affaire Magalie Part : Le Mardi 27 mars 2001, un ramasseur de champignons découvre le corps dénudé de Magalie Part, à Vulbens en Haute-Savoie. La jeune femme avait 19 ans. Son corps est en partie calciné. Il présente de nombreuses fractures. Magalie n’a pas été violée. Elle est morte sous les coups de son agresseur qui a tenté ensuite de faire disparaître les indices en mettant le feu au cadavre.

Magalie vivait à Ornex avec son époux. Elle venait de se marier. Elle travaillait dans un magasin de bricolage. Sa vie semblait simple et heureuse. C’est Geoffrey, son mari qui signale sa disparition le 26 mars. Il raconte que sa femme est sortie pour acheter des cigarettes avec leur chien. Elle n’est jamais revenue.

L’enquête menée par la section de recherche de Chambéry se concentre dans un premier temps sur l’entourage de Magalie. Son mari, ses amis, des collègues de travail sont tour à tour soupçonnés puis disculpés. La personnalité du beau-père de la victime retient particulièrement l’attention des gendarmes. Qui Magalie a-t-elle donc croisé cet après-midi de mars ? Comment a-t-elle pu être enlevée sans que son rottweiler ne réagisse ? Etait-elle déjà sous la contrainte de son agresseur ? Quel mobile peut expliquer ce crime ?

Toutes ces questions restent aujourd’hui sans réponse. L’affaire demeure non élucidée

Crédit photo : France 2 / Eric Vernazobrès

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article