Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sortir (ou pas) du nucléaire, documentaire inédit sur Planète+

planete-plus
Après "La bateille de Tchernobyl" et "Nucléaire en alerte", Thomas Johnson s’interroge sur le bien-fondé du recours à l’énergie nucléaire et tente de briser l’omerta sur les conséquences des fuites radioactives et le retraitement des déchets dans "Sortir (ou pas) du nucléaire", un documentaire inédit à découvrir ce soir à 20h40 sur Planète+.

Au lendemain de la catastrophe de Fukushima, survenue le 11 mars 2011, l’Allemagne et le Japon affichent leur volonté de sortir progressivement du nucléaire. La France, par contre, envisage toujours de rester le leader mondial de l’industrie nucléaire. Pourtant, face aux enjeux du réchauffement climatique, une révolution industrielle et énergétique est nécessaire.

Les catastrophes de Fukushima, de Tchernobyl et de Three Mile Island fournissent la preuve qu’il n’existe pas de risque zéro en matière d’accident nucléaire et que ses conséquences sur la santé des personnes contaminées et sur l’environnement sont désastreuses, même si sous-évaluées par les pouvoirs publics. Surtout que le parc nucléaire français est vieillissant. Alors, faut-il ou pas sortir du nucléaire, cette énergie souvent présentée comme propre par ses défenseurs ?

Thomas Johnson a décidé d’apporter sa pierre au débat et a donc recueilli l'opinion des grands acteurs et experts de la filière. Il a rencontré Nathalie Kosciusko-Morizet la ministre de l'Écologie et Jacques Repussard, le directeur général de la sûreté nucléaire. Il a également suivi sur le terrain, dans les zones contaminées de Tchernobyl et de Fukushima, la députée européenne et ex-ministre de l’environnement Corinne Lepage et sa collègue de Génération Ecologie à Bruxelles, Michèle Rivasi.

En confrontant les arguments des anti-nucléaires, comme Mycle Schneider, expert en nucléaire et prix Nobel alternatif en 1997, et le physicien nucléaire Bernard Laponche, à ceux de ses grands défenseurs tel que Bernard Bigot, administrateur général du Centre de l’Energie Atomique, le réalisateur permet au téléspectateur de se forger sa propre opinion.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article