La fortune cachée de Poutine dans "Spécial Investigation" ce soir sur Canal+

Publié le 11 Avril 2016

Stéphane Haumant (Crédit photo Philippe Mazzoni / Canal+)

Stéphane Haumant (Crédit photo Philippe Mazzoni / Canal+)

Ce lundi à 22h35, Stéphane Haumant nous proposera sur Canal+ dans "Spécial Investigation" une enquête de Nicolas Tonev : "La fortune cachée de Poutine".

Pour ses détracteurs, le maître du Kremlin n’est pas seulement un dirigeant brutal et nationaliste. Ce serait aussi un homme corrompu, ayant accumulé une fortune colossale, au fil de sa carrière politique.

Réélu pour la 2ème fois à la tête de la Russie en 2012, Poutine se présente comme un président «modeste» qui ne gagne que 12000 euros par mois, ne possède qu’un petit appartement de 77 mètres carrés et roule en voiture «Lada». L’opposition dénonce au contraire un homme richissime, qui «pèserait» aujourd’hui près de 40 milliards de dollars, ce qui en ferait l’un des hommes les plus riches d’Europe ! Pour ses adversaires, Poutine aurait acquis ce trésor de guerre de façon illégale et ils ont bien l’intention de le prouver.

Plusieurs indices attesteraient de la fortune cachée du numéro 1 russe : ses montres de luxe, sa «datcha» de la région de St-Pétersbourg (achetée alors qu’il n’était encore qu’un jeune fonctionnaire), des irrégularités sur des marchés d’import-export (qui lui ont valu une enquête administrative), la construction d’un palais pharaonique (digne du château de Versailles)… Un homme d’affaire affirme aussi avoir monté une entreprise dont le président était actionnaire, ce qui est illégal. Montages financiers complexes et prête-noms auraient permis de dissimuler ces opérations d’enrichissement.

Pour SPECIAL INVESTIGATION, Nicolas Tonev démonte le «système Poutine» et remonte la trace de sa fortune cachée.​

Rédigé par LZDP

Publié dans #Spécial Investigation, #Canal+

Commenter cet article