Immigration clandestine : la grande traque contre les passeurs dans Enquête Exclusive sur M6

Publié le 10 Septembre 2017

Crédit photo : Benjamin Decoin / M6

Crédit photo : Benjamin Decoin / M6

Ce soir à 23h, Bernard de la Villardière présentera sur M6 un numéro de son magazine Enquête Exclusive avec au programme Immigration clandestine : la grande traque contre les passeurs.

C'est une nouvelle criminalité qui, au niveau mondial, rapporte plus que le trafic d'armes et presque autant que la drogue. En France, l'un des pays les plus touchés par ce fléau, une unité spéciale de la Police nationale, l'Ocriest (Office central pour la répression de l'immigration irrégulière et de l'emploi d'étrangers sans titre) est chargée de combattre ce fléau qui connaît une progression spectaculaire depuis la crise migratoire.

Basé en région parisienne, ce service d'enquête, méconnu du grand public, est doté de quatre-vingt-dix enquêteurs à plein temps et des derniers outils technologiques pour l'investigation de pointe. Principale mission de l'Ocriest : traquer les passeurs et les faussaires qui organisent la venue et le passage de clandestins dans le pays. Filatures, planques, écoutes, auditions : pour la première fois et de manière exclusive, ces enquêteurs spécialisés ultra-discrets ont accepté de nous montrer comment ils réussissent à faire tomber ces filières, 286 réseaux démantelés en 2016 contre 180 il y a quatre ans ! Chacune de leurs enquêtes porte un nom de code aux accents de films d'espionnage (« Billy the Kid », « Merlin », « Prefector »). Les enquêteurs démantèlent les filières du crime organisé venant d'Asie et des pays de l'Est, mais aussi des structures plus artisanales qui emploient de simples citoyens français (apparemment au-dessus de tout soupçon) ; ces derniers voyant là le moyen d'arrondir frauduleusement leurs fins de mois.

Désormais, la moitié des affaires d'immigration clandestine repose sur la « fraude documentaire ». C'est la bête noire de l'Ocriest. Des kits de faux documents (salaire, quittance EDF, acte de naissance, etc.), vendus clés en main, permettent à des dizaines de milliers de clandestins de réaliser chaque année un vrai passeport français ! Des kits vendus entre 1 500 et 12 000 euros par des faussaires « amateurs ». Qui sont les passeurs et les trafiquants de faux-papiers en France ? Comment parviennent-ils à déjouer les failles du système pour faire venir des étrangers ou les faire rester sur le territoire ? Quels sont les outils et les stratégies des policiers de l'Ocriest pour les arrêter ?

De l'ouverture d'une affaire en passant par les longues filatures des suspects jusqu'aux arrestations et aux auditions, nous suivrons de manière exceptionnelle le travail de cette unité spéciale. Une enquête inédite et au long cours sur la traque des réseaux d'immigration clandestine en France.

Rédigé par Sarah

Publié dans #M6, #Actu TV

Repost 0
Commenter cet article