Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Moi Gargarine" dans la case "25 nuances de doc" ce mardi sur France 2

"Moi Gargarine" dans la case "25 nuances de doc" ce mardi sur France 2

Dans la nuit de ce mardi à mercredi à 0h50, France 2 diffusera le deuxième numéro de "25 nuances de doc", une nouvelle case documentaire inspirée de l’emblématique « 25e heure » et qui proposera chaque mardi des films uniques, français, européens ou d’ailleurs, des films inédits ou encore anciens. Son ambition est de célébrer le cinéma documentaire, avec des oeuvres singulières et fortes, pour nous donner à voir un monde tout en nuances.

Au programme chaque semaine, une sélection de pépites documentaires dont la pertinence et la modernité sont passionnantes comme pour "La Conquête de Clichy", de Christophe Otzenberger, qui sera le premier film présenté pour inaugurer ce rendez-vous.

Avec cette nouvelle case qui rejoint des cases comme Infrarouge, la chaîne entend offrir un espace de diffusion d’oeuvres du cinéma français ou international n’ayant pas eu d’exposition sur les grandes chaînes publiques.

L’horaire de diffusion nocturne autorisera  tous les formats et toutes les audaces formelles, tout en conservant la nécessité de pouvoir toujours s’adresser au plus grand nombre.

"Moi, Gagarine"
En 1991, j’ai 18 ans. Originaire de Saint Pétersbourg, je m’installe à Moscou. Tandis que l’Union soviétique s’effondre, ma vie change lorsque je me retrouve au pavillon Cosmos du parc VDnKH à la première Gagarin Party organisée dans ce lieu. Quelques années plus tôt, avec mon école, je visitais ce parc aux multiples pavillons vantant les mérites et les réalisations de l’économie soviétique. Ce soir là je m’envole au son de la musique techno sous l’influence du LSD. “Je ne pourrai jamais plus vivre autrement” avais-je dit à Vania, l’un des organisateurs de cette rave party dont j’ai fait la connaissance. Vingt-cinq ans plus tard je vis toujours à Moscou dans une Russie paralysée. Je me souviens de ces années, pleines de liberté, d’espoir et d’énergie. Je me souviens de Vania, disparu en 1998 sans laisser de traces. A sa recherche, je reconstitue cette vertigineuse époque à partir de fragments d'expériences, de témoignages, d'archives et de souvenirs. Où est Vania Salmaksov ? Où sont passées ces émotions intenses, cette excitation extrême, notre drôle de romantisme ? Où donc s’est envolé ce temps, celui de notre jeunesse ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article