Coup d'envoi du jeu d'aventures "Wild, la course de survie" ce soir sur M6

Publié le 26 Mars 2018

Wild, la course de survie (Crédit photo : Patrick Robert / M6)

Wild, la course de survie (Crédit photo : Patrick Robert / M6)

Avant le retour très (très très) attendu de Pékin Express, M, renoue avec la course d'aventures en lançant ce lundi à 21h "Wild, la course de survie", un tout nouveau jeu d'aventures présenté par Stéphane Rotenberg.

Jungle (Amazonie), désert (Kalahari), montagne (cordillère des Andes), savane (Botswana)... Des territoires fascinants, sauvages et totalement différents mais avec un point commun: l’homme doit dépasser ses limites pour y survivre.

C’est dans ces biotopes grandioses mais parmi les plus hostiles de la planète que des binômes constitués de novices et d'“Experts” de la survie (spécialiste de la jungle, sportif de l'extrême, ancien chasseur alpin...) vont devoir s’affronter.

Dans chaque épisode, ils vont être abandonnés sur un cercle virtuel, à équidistance du centre. Ils auront alors 3 jours et 2 nuits pour le rejoindre. En plus de survivre sans eau ni nourriture ils devront être les plus rapides pour éviter l’élimination.

Mais pour remporter cette course de survie, le choix du partenaire sera déterminant : ce n’est pas forcément le meilleur expert, ni le meilleur novice qui l’emportera, mais le binôme le plus complémentaire. Seuls les candidats capables d’unir leurs forces et de donner le meilleur d’eux-mêmes pourront atteindre la finale.

Pour gagner, ils devront trouver LE bon partenaire… et le garder car seul le duo gagnant de chaque course aura la possibilité de continuer l’aventure ensemble. Tous les autres devront changer de coéquipier, au risque de ne pas s’entendre avec leur nouveau partenaire…!

Les 2 binômes arrivés dernier au centre du cercle devront s’affronter dans une épreuve autour d’un principe fondamental de la Survie. L’équipe perdante de ce duel sera éliminée.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #M6, #Actu TV

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article