Le nouveau documentaire de David Dufresne "Le Pigalle - Une histoire populaire de Paris" diffusé ce soir ARTE

Publié le 27 Mars 2019

Le Pigalle - Une histoire populaire de Paris (Crédit photo : Philippe Brault)

Le Pigalle - Une histoire populaire de Paris (Crédit photo : Philippe Brault)

Ce mercredi 27 mars à 22h50, ARTE diffusera "Le Pigalle - Une histoire populaire de Paris", un documentaire inédit de David Dufresne.

Pigalle, lieu-dit magnifique, quartier rouge et refuge capital, doit se raconter pour ce qu’il fut : un territoire populaire, carrefour des joies et des déboires, un paradis hors des lois. Le Pigalle raconte cette invraisemblable anomalie intra-muros, huis-clos à l’air libre, et utopie pour de vrai. Un univers dur et drôle à la fois, un quartier qui a enfanté tant de figures plus vraies que nature, des héros de fiction pour de vrai, au point de susciter un jeu de miroir magique et mortel entre grands écrans et sales trottoirs.

Au coeur du film : un camion-cinéma de poche sauvage, au pied duquel habitants et figures du quartier se retrouvent, comme à un marché aux souvenirs furtifs. Sur la place Pigalle même, plaque tournante de tout et de rien, des amours tarifés et de la pègre, des arts et des arnaques, du clinquant et du sanglant.

Le Pigalle s’attache à cette place, qui a fait le tour du monde ; à ses néons qui ont illuminé tant de films (de Bob le Flambeur de Jean-Pierre Melville aux Ripoux de Claude Zidi, tous ici) et charrié tant de clichés ; à des oiseaux du quartier comme Piaf, La Mano Negra, Degas, Kessel, des ex-bouchonneuses, des flics de le Mondaine, des stripteaseuses, quelques voyous. Une plongée dans le Paris populaire. Les périodes charnières de la transformation du quartier sont mis en scène (les Trente Glorieuses, la crise des années 70, l’agonie des années 80, la gentrification depuis 2000) pour en brosser un portrait contemporain, où les odeurs de sexe et des parfums bon marché d’hier, ont laissé place aux effluves du propre et du bio.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu TV, #ARTE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article