"ADN, héritages : recherche familles désespérément !" dans « Complément d’enquête » ce soir sur France 2

Publié le 25 Avril 2019

"ADN, héritages : recherche familles désespérément !" dans « Complément d’enquête » ce soir sur France 2

Ce jeudi à partir de 23h, les téléspectateurs de France 2 pourront retrouver Jacques Cardoze aux commandes d'un nouveau numéro de "Complément d'enquête", le magazine d’investigation créé par Benoît Duquesne et qui aura ce soir pour sujet "ADN, héritages : recherche familles désespérément !".

C’est le dernier cadeau à la mode sur internet. Un test ADN à faire à la maison ! Moyennant moins de 100 euros et un échantillon de votre salive, des laboratoires américains et israéliens vous révèlent d’où viennent vos ancêtres, votre pourcentage de sang scandinave ou indien.

Complément d’enquête sur cette révolution qui met toute notre vie à nu en quelques clics et nous aide à retrouver nos ancêtres pour mieux comprendre d’où l’on vient… Une aventure dans laquelle se lancent de plus en plus de familles, notamment grâce aux concours de généalogistes.  

ADN : la foire aux tests
Rola Tarsissi a réalisé ses propres tests ADN sur internet. Une plongée inédite vers ses origines… et dans un abîme de questions. Ces tests sont-ils fiables ? Peut-on lire les résultats sans avoir passé son diplôme de généticien ?

Rola Tarsissi a suivi un Français néo-converti à la génétique : Guillaume, un enfant adopté aujourd’hui âgé de 47 ans, qui grâce à un test ADN a retrouvé sa mère biologique et rencontre pour la première fois l’une de ses sœurs installée au Texas. Mais il y a aussi ceux qui découvrent que leur père n’est pas vraiment leur père… Qui a accès à ces données intimes ? Et dans quel but ?

Aux Etats-Unis ces questions font débat car ces tests ADN dévoilent tout : vos origines, vos secrets de famille et même vos prédispositions génétiques à des maladies comme Alzheimer ou le cancer du sein.15 millions de particuliers dans le monde auraient déjà eu recours à ces tests, interdits en France. Bienvenue dans le Far West de la génétique !

Chasseur d'héritages
C’est un métier à mi-chemin entre celui de notaire et de détective. En France, 130 études de généalogistes enquêtent chaque jour pour retrouver la trace d’héritiers potentiels, moyennant une juteuse commission, jusqu’à 40 % directement prélevée sur les legs !

Complément d’enquête sur une profession non réglementée et ses dérives : à Paris, deux cabinets de généalogistes sont soupçonnés d’avoir détourné l’héritage de près de 1900 clients. Ils auraient utilisé l’argent... pour éponger leurs dettes.
 

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu TV, #France 2

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article