Forêts en danger - Que fait l'Etat ? dans "Pièces à conviction" ce soir sur France 3

Publié le 28 Octobre 2020

Forêts en danger - Que fait l'Etat ? dans "Pièces à conviction" ce soir sur France 3

Ce mercredi à 23h05 dans le cadre du magazine « Pièces à convictions » présenté par Virna Sacchi, France 3 diffusera l'enquête "Forêts en danger - Que fait l'Etat ?".

La France est un des plus grands pays forestiers d’Europe. Des forêts primaires en Guyane, des forêts de chênes centenaires dans l’Hexagone, ce trésor environnemental abrite une riche biodiversité et permet de lutter contre les gaz à effet de serre. Mais il aiguise aussi l’appétit de propriétaires privés, de PME ou de multinationales.

Au cœur du pays, le Morvan est doté d’une forêt ancienne. Mais ses chênes centenaires, ses merisiers et ses hêtres poussent trop lentement aux yeux de certains propriétaires. Aujourd’hui le paysage est bouleversé par l’apparition de pins, d’épicéas plantés en rangs d’oignons. Ces résineux poussent rapidement et sont prêts à la coupe plus jeunes, à partir de cinquante ans.

Selon les opposants à l’exploitation commerciale de la forêt, celle-ci banaliserait les paysages, appauvrirait les sols et mettrait en danger la biodiversité. Citoyens et élus locaux se mobilisent, et trouvent face à eux un adversaire inattendu : l’Etat.

D’autres régions françaises, riches en forêts, sont le théâtre d’une guerre commerciale autour du roi des arbres : le chêne. Un quart de la production brute est exportée vers l’Asie. Les acheteurs chinois font monter les prix, et de moins en moins de scieries françaises arrivent à s’aligner. Leurs représentants militent pour une réglementation, mais les  propriétaires privés de forêts de chênes s’y opposent.

Ces derniers peuvent compter sur des soutiens au cœur du pouvoir politique. Plusieurs sénateurs, dont Gérard Larcher leur président, sont propriétaires de forêts.

La France doit aussi se montrer vigilante face à des appétits qui menacent ses arbres à 7000 km de Paris. « Nous sommes Amazoniens » proclamait Emmanuel Macron il y a quelques mois en Guyane. Peu après, le gouvernement enterrait un spectaculaire projet de mine d’or en Guyane, la « Montagne d’or ». Un coup de com ou une vraie volonté de l’Etat de protéger son trésor amazonien ? Notre enquête révèle qu’un autre projet de très grande envergure est sur la table.

Protection de l’environnement ou développement économique : quelles sont les priorités de l’Etat ? Les pouvoirs publics entendent-ils les citoyens désireux de préserver la forêt ?

 

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3, #Actu TV

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article