Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« La science a mauvais genre », documentaire inédit dans la case "Infrarouge" ce soir sur France 2

« La science a mauvais genre », documentaire inédit dans la case "Infrarouge" ce soir sur France 2

Chaque semaine en deuxième partie de soirée sur France 2, Marie Drucker anime la case documentaire « Infrarouge ». Proposant toujours un regard novateur et exigeant sur une diversité de sujets, les documentaires Infrarouge sont désormais ponctuellement suivis d’un espace de débats et de discussions, afin de pouvoir répondre aux interrogations des téléspectateurs et à leur l’envie d’en savoir plus.

Au programme ce mercredi à 23h15 « Orphelins », un documentaire de Laure Delalex.

Aujourd’hui, les femmes ne représentent qu’un tiers des emplois dans les sciences, et parfois moins de 15 % dans les secteurs comme les mathématiques ou le numérique. Pourquoi et comment en est-on arrivé là ? Avec un quotidien de plus en plus scientifique et technologique, sommes-nous prêt.e.s à accepter que le monde de demain soit façonné surtout par des hommes et pour les hommes ? Quelle société sommes-nous en train d'écrire ?

Ce film explore ces questions à travers les portraits de 4 femmes scientifiques françaises : Solène, ingénieure en génie mécanique sur les Chantiers de l'Atlantique ; Mathilde, chercheuse en biologie près du cercle polaire ; Agathe, développeuse en informatique, et Zoé, étudiante à l'École polytechnique. Ces scientifiques représentent les espoirs d'une génération qui en a assez d'une science qui a mauvais genre…

À travers leur quotidien, ces femmes dévoilent souvent un parcours du combattant, entre sexisme, défiance et plafond de verre. Elles se sentent illégitimes, et souffrent du stéréotype qui pèse sur elles : en sciences, les filles seraient moins douées que leurs homologues masculins. Un cliché faux, mais qui pénalise les femmes, comme le montre le film lors d’une expérience sous IRM... Le documentaire donne aussi la parole aux hommes, comme au lauréat de la médaille Fields Cédric Villani, qui alerte sur l’aggravation des inégalités.

Heureusement, des solutions existent pour ouvrir la porte des sciences aux femmes. Au sein de l’Éducation nationale bien sûr, qui doit susciter les vocations féminines, mais aussi à l’étranger. Le film nous emmène notamment en Suisse et en Norvège, où des mesures font enfin bouger les lignes.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article