Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les courts métrages lauréats du concours “Et pourtant elles tournent” diffusés ce mercredi et demain sur ARTE

Les courts métrages lauréats du concours “Et pourtant elles tournent” diffusés ce mercredi et demain sur ARTE

Lors de deux soirées spéciales les 15 et 16 décembre, ARTE diffuse les courts métrages documentaires lauréats de la première édition du concours “Et pourtant, elles tournent”. Gros plan sur une foisonnante sélection sous le signe de la liberté.

Lancé en décembre 2020 par ARTE France, en partenariat avec la Scam, le concours de courts métrages documentaires “Et pourtant, elles tournent” a dépassé toutes les attentes. Ouvert aux réalisatrices de plus de 18 ans résidant en France et en Allemagne, il a en effet réuni plus de huit cents films autour d’un thème unique : “Besoin de personne”. À l’origine du projet, cette constatation d’un déséquilibre dans le paysage audiovisuel : alors qu’elles sont de plus en plus nombreuses dans les écoles de journalisme et de cinéma, les réalisatrices demeurent moins présentes que leurs homologues masculins sur les écrans, en France et ailleurs.

Après avoir été visionnées par des comités de sélection, trente œuvres, d’une durée de sept à douze minutes, ont été proposées au jury français – présidé par l’illustratrice de bande dessinée, Pénélope Bagieu, et composé de plusieurs documentaristes, dont Alice Diop, Roisin Burns ou Laetitia Moreau, ainsi que de l’essayiste Paul B. Preciado  et de la responsable de “La Lucarne”, Rasha Salti – jury qui a récompensé à son tour dix sept films.

Mercredi 15/12 à 23h55 : Bulle ; Mal de mère ; Un essai sur nous deux ; Affectif anonyme ; Oh Boy ; S’aimer en corps ; The Battle of Our Voices ; Le jour et l’heure ; Teenage Dirtbag ; Mme C. ; To Life ; Being Born a Girl

Jeudi 16/12 à 23h20 : Les splendides ; Elana ; Nobody Owns Me ; L’odeur de la France ; Die Stadt der anderen ; Objekt ; Rawa ; Ana ; Il neigeait, un homme se lavait dans la rivière ; Sœurs ; Iye Ka’i (Moi Sabelle) ; Burning Cars

Crédit photo : Cloé Bourguignon

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article