Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Meurtre d’Alexandra Cosson : échange fatal sur Tiktok" dans "Enquêtes Criminelles" ce soir sur W9

"Meurtre d’Alexandra Cosson : échange fatal sur Tiktok" dans "Enquêtes Criminelles" ce soir sur W9

Ce mercredi à 21h05 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9, Nathalie Renoux présentera un sujet inédit "Meurtre d’Alexandra Cosson : échange fatal sur Tiktok".

Tous les jours, Alexandra Cosson, 30 ans, se filmait pour les réseaux sociaux. Sur la dernière application à la mode, Tiktok, cette jolie brune aux yeux bleus partageait des danses sexy et des playbacks sur des chansons d’amour. Elle n’imaginait pas que cela lui coûterait la vie...

Le 11 septembre 2020, Alexandra Cosson passe la soirée chez sa sœur. En partant, elle poste une photo disant qu’elle rentre chez elle. Une publication qui n’est pas passée inaperçue : Pierre, un ami d’enfance qu’elle avait recroisé par hasard en faisant ses courses, suit son profil de très près et profite de l’occasion pour l’inviter chez lui boire un verre. Alexandra ne se méfie pas. Pourtant, le lendemain matin, Pierre appelle les pompiers et avoue le meurtre d’Alexandra. L’homme explique qu’il aurait passé plusieurs heures à effacer les traces de sang. Et au petit matin, il aurait ramené la voiture de sa victime devant chez elle… avant d’envoyer à un ami un SMS indiquant qu’« Alex est rentrée chez elle » ! Seulement, le corps de son amie est toujours chez lui, enroulé dans un tapis et portant les marques de nombreux coups dont certains à l’arme blanche. L’énoncé des faits est accablant. Mais contre toute attente, Pierre va finalement plaider l’homicide par accident. Selon lui, Alexandra serait tombée dans l’escalier avant de s’emparer d’un couteau pour se suicider. Et c’est en voulant lui retirer le couteau des mains, qu’il l’aurait malencontreusement blessée.

Alors, que s’est-il vraiment passé cette nuit-là, au domicile de l’ami d’enfance et amoureux éconduit ?

En deuxième partie d’émission, « Enquêtes criminelles » s’intéressera au brutal kidnapping de Rosine Roig, 45 ans, le 16 septembre 2013 près de Perpignan. Un rapt dont s’accuse spontanément quelques heures plus tard Ramon Cortes, 43 ans, l’ancien compagnon de la victime et le père de ses trois enfants. L’homme explique qu’il n’aurait pas supporté la rupture. L’affaire aurait pu en rester là mais un an plus tard, coup de théâtre : sur le râteau ayant servi à ensevelir le corps de la victime, un ADN féminin est découvert…

Crédit photo : Wlad Simitch / W9

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article