Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interview de Stéphane Rosenblatt

Il y a deux semaines, nous vous proposions une interview exclusive d’Yves Bigot pour la RTBF, aujourd’hui, nous vous proposons une interview exclusive de Stéphane Rosenblatt, directeur de la programmation à RTL depuis 3 ans et demi !  L’occasion de revenir sur la saison écoulée et d’évoquer légèrement la suivante…

Bonjour, tout d’abord merci de nous accorder une interview afin de faire le bilan de votre première saison complète (2006/2007) ainsi que de parler du futur… Pour commencer, quelle est selon vous le succès de l’année sur RTL ainsi que le programme qui vous a le plus déçu ? 
Une petite rectification. Je suis en charge de la Direction des Programmes depuis 3 ans et demi. Ce n’est donc pas ma première saison, loin s’en faut.
Le succès de l’année que j’épinglerais est « le Grand Test national du QI » animé par Laurent Haulotte, Luc Gilson et Bérénice. Il représente bien le chemin à prendre du divertissement pour une chaîne comme la nôtre. De grands événements en direct, de proximité et s’appuyant sur des formats internationaux à la production irréprochable. A contrario, le mardi soir m’a certainement déçu. Il montre à quel point la remise en cause du positionnement de nos divertissements est nécessaire face à l’évolution tellement rapide des goûts des téléspectateurs.

On a envie de dire que plus que jamais, vous avez eu une année difficile par rapport aux autres saisons face à la RTBF qui a rivalisé à plusieurs reprises avec RTL… au point de devoir placer Les Experts…
Le rapport de force entre RTL et la RTBF n’a globalement pas changé cette saison. La famille RTL restant aux alentours de 32% de parts de marché, la RTBF aux alentours de 19. La Une est d’ailleurs toujours en baisse cette saison comparativement à la saison dernière. Ceci dit, il est indéniable que la chaîne publique cherche à retrouver une dynamique et de nouveaux projets. Je trouve cela extrêmement positif, cela crée une émulation salutaire et oblige à nous mettre en question. En ce qui concerne les Experts face à un divertissement de la RTBF, je préfère les avoir que l’inverse. En proposant les Experts face à un divertissement de la RTBF, nous prouvons que nous pouvons en Belgique francophone, proposer une offre de programmes complète et diversifiée. Et une RTBF plus forte aux côtés de RTL est tout bénéfice aux dépens de la présence des chaînes françaises.

Le journal de 19h a affiché de joli score tout au long de la saison, comment expliquez une telle  longévité ?
Le journal de 19h a le mérite, je pense, d’une grande cohérence de contenu, tout en ayant évolué sur la forme et sur le fond pour s’adapter aux préoccupations des téléspectateurs. Il s’est ouvert au monde, a renforcé sa crédibilité, s’est modernisé tout en gardant une ligne éditoriale totalement lisible et qui vise à répondre dans la clarté aux préoccupations du plus grand nombre.

Il y a quelques jours, vous avez nommé Hakima Darhmouch à la présentation du JT, êtes-vous toujours à la recherche d’une présentatrice ? Est-ce une priorité pour la rentrée ?
Hakima Darhmouch s’est imposée comme un choix naturel. Elle allie la jeunesse au charme et à l’intelligence. Elle a pu rapidement imposer une vraie personnalité et une vraie crédibilité. La recherche d’une femme supplémentaire à la présentation se fera sans urgence et dans la sérénité.

Les magazines d’après JT se porte à merveille… Le changement de décor n’a pas perturbé les téléspectateurs. Comptez-vous en remplacer ou en modifier certains ? Le quel vous satisfait le plus ?
La recette de nos magazines est de les faire évoluer parfois en profondeur sur le fond tout en conservant des « marques » adoptées par les téléspectateurs. Je préfère les faire évoluer par touche. Regardez cet été « Edition Limitée » qui s’est imposé d’emblée comme un très grand succès. Les téléspectateurs nous font confiance et sont fidèles à ce créneau.

Par contre, le jeu à succès « Septante et un » de RTL semble être mis à rude épreuve avec la famille en or, Secret Story,… depuis plusieurs semaines. Envisagez-vous de le remplacer à la rentrée ? Pour un jeu ou autre ? Travaillez-vous déjà sur l’après « 71 » ?
71 reste un des grands succès de RTL dans un domaine où beaucoup de nos concurrents rêveraient de pouvoir proposer des audiences d’une telle stabilité. Mais il est difficile de nier la concurrence, essentiellement sur un public plus jeune exercée par TF1. Le public familial plus âgé reste fidèle aux jeux. Ceci dit, il faut bien sur déjà penser au lendemain.

Le jeu de la mi-journée est, on ne va pas se le cacher, un échec. Un remplacement est prévu avant la fin de l’été ?
La case de programme avant RTL + est une vraie difficulté depuis l’arrêt de la série « Top Model ». Heureusement, elle n’est pas fondamentalement stratégique. Preuve en est : l’énorme succès du journal de 13h qui certains jours réalise une double audience de son concurrent, indépendamment du programme de divertissement qui précède RTL+.

Passons à un autre secteur, celui des séries : Une année incroyable pour RTL avec tous les succès tels que Prison Break, Grey Anatomy’s, Urgences, Desperate Housewives, Les Experts et bien d’autres ! Une année exceptionnelle, mais ne craignez-vous pas d’avoir sorti toutes les grosses cartouches maintenant ? Quel a été le plus gros risque que vous ayez pris avec une série ?
Concernant les séries, chaque année, on nous dit : « vous avez mangé votre pain blanc ». Même si le caractère exceptionnellement événementiel du phénomène des séries s’est sans doute lissé, leur succès reste une des tendances de fond de la nouvelle consommation de télévision. C’est un énorme privilège de pouvoir sur notre petit territoire proposer une des meilleures offres européennes pour une seule chaîne. Le marché américain montre à quel point les séries en cours que vous citez, restent les valeurs les plus sûres. Nous continuerons à les proposer. Le plus gros risque a certainement été l’arrêt du Millionnaire pour programmer Lost il y a 3 ans. Ce risque a été très largement payant et a ouvert la voie aux grandes séries-événement sur notre chaîne.                             

Les films évènements ont été au rendez-vous tout au long de l’année… Vous avez des contrats avec des grosses sociétés de production mais n’avez-vous pas peur de perdre ses droits un jour quand l’argent ne suivra plus à cause de la montée des prix toujours persistante ! Comment se déroulent des négociations pour ce type de contrat ? Il faut être vigilant, non ?
Aucun contrat ne peut être sécurisé, toujours. Nous vivons heureusement dans le secteur de la concurrence. Il faut donc se battre. Je serais le dernier à considérer que le succès est toujours acquis. Il faut être en permanence extrêmement vigilant et partir du postulat que vos concurrents sont capables demain de réussir ce que vous avez engendré hier. Après, que le meilleur gagne !

La fiction a toujours sa place en Belgique… C’est une évidence avec les succès de « Louis la Brocante » ou autre.. Par contre, la saga estivale n’a pas très bien fonctionné. Comment expliquez-vous cela alors que les autres années, cela cantonnait !
Les sagas d’été visaient à créer des événements au moment où les grilles de programme étaient pour le moins réduites durant l’été. Aujourd’hui, le succès des séries tout au long de l’année a bouleversé cette perception. Le grand succès de l’été l’an dernier et cette année, c’est « Dr House » et non pas Mystère. Le téléspectateur est extrêmement exigent en terme de qualité de production, de scénario. Cela n’a sans doute pas été à l’avantage des sagas, un genre vieillissant.

Côté divertissement, « ça vous fait rire » a été remplacé par « Les experts » car l’émission était battue par « Y a pas pire conducteur », finalement, l’émission revient cet été… la Considérez-vous plutôt comme une émission estivale ? « Fort Boyard » n’avait pas exceptionnellement bien marché… Vous avez quand même décidé de faire une seconde saison… Pourquoi être reparti avec les mêmes présentateurs ? Qu’est ce qui a changé par rapport à la première saison ? Avez-vous des projets de divertissements qui manquent cruellement en Belgique… ? Pourquoi ne vois-t-on pas que rarement des divertissements sur le PAB ?
Ma réponse est globale par rapport à vos 3 questions sur la production. Il y a eu des succès et des échecs. Les émissions récurrentes basées sur un divertissement léger de proximité semblent avoir fait leur temps. Les téléspectateurs veulent à chaque programme nouveau, de l’événementiel, être interpellé et surpris. Je crois fondamentalement à l’importance stratégique de la production des divertissements pour une chaîne comme RTL. D’ailleurs, si vous prenez le top 10 des divertissements de la saison écoulée, RTL en place 7 dans les 7 premiers. Je pense entre autres à François Pirette qui reste un des meilleurs partenariats avec notre maison. Vous verrez la saison prochaine, à quel point, par les projets nouveaux, le divertissement reste un axe tellement important aux côtés de la fiction, de l’information et du sport, pour une famille de chaînes comme RTL.

Considérez-vous l’arrêt de « JOUR après JOUR » comme une grosse perte ?
L’arrêt de « Jour après jour » est logique mais ce type de programme a toujours sa place sur notre chaîne.

Enfin venons-en au sport sur RTL en général… Le football marche toujours aussi bien… Le tennis aussi avec Wimbledon en ce moment et l’Australian Open en janvier dernier. Dans le futur, que verra-t-on sur RTL ?
La Ligue des Champions reste l’axe majeur de la programmation sportive. La Coupe de Belgique nous permet de proposer du football national en direct et en prime time. La saison qui vient sera, nous l’espérons, aussi fructueuse que celle qui s’achève.

Vos commentateurs sont parfois critiqués par le public belge… Comment le prenez-vous ? Que faîtes-vous pour améliorer les commentaires ?
Imposer une crédibilité dans un domaine où la chaîne publique a eu un quasi monopole jusqu’il y a 6 ans, prend du temps. Nous avons connu la même évolution avec nos journaux télévisés. Mais personne ne peut nier le travail de renforcement de notre crédibilité et d’amélioration permanente depuis 3 ans. Ces efforts continuent.

Avant dernière questions : Quel est votre bilan de la saison pour CLUB RTL et PLUG TV ?
CLUB RTL doit faire face à la concurrence grandissante des chaînes thématiques pour enfants et à l’augmentation énorme de l’offre de film de catalogues sur des chaînes comme la Deux ou AB. Le succès de Barnaby le jeudi sur CLUB RTL montre à quel point la complémentarité de nos chaînes reste une valeur essentielle et à quel point nous pouvons les faire évoluer en douceur.

Enfin, vous avez bien une info exclusive concernant le groupe RTL à donner à nos internautes du Zapping du PAF !
Le prochain Grand Test national fera repasser à l’ensemble des Belges leur permis de conduire.
 
Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions… ! Bonne continuation et Bonnes vacances… 


Crédit photos : RTL / ABC (Lost)
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ernest 22/07/2007 14:43

Le grand Jeu-Test de l'été qu'attendaient tous les amoureux des dinosaures est enfin sorti aujourd'hui sur www.thedino.org
Qu'on se le dise !