Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le retro, pourquoi ça peut rapporter gros ! dans Capital sur M6

capital-thomas-sotto-xavier-popy.jpgCe soir à 20h45, M6 proposera Capital présenté par Thomas Sotto qui aura pour sujet Le retro, pourquoi ça peut rapporter gros !

Les Français seraient-ils nostalgiques ? Voitures, vêtements, déco mais aussi alimentaire : dans de nombreux domaines, les objets cultes des années passées sont de retour et les marques mythiques comme Benco, Moonboots, ou Casio connaissent une nouvelle jeunesse. Les consommateurs y associent souvent la qualité et le savoir-faire. Simple mode ou tendance lourde, certains ont, en tout cas, décidé de profiter à fond de cet engouement pour l'ancien et pour les marques incontournables. Mais les enseignes, justement, abusent-elles parfois de leur histoire et leur arrive-t-elles de sur-jouer la tradition et l'authenticité ?
Capital vous propose ce soir un document exceptionnel sur la marque LU, qui se bat pour ne pas laisser une miette du marché du biscuit à ses concurrents…Vous verrez aussi comment les marques, passées par la case ringarde (il y a 10 ans à peine), redeviennent tendances aujourd'hui. Comment remettent-elles leurs produits au goût du jour ? Comment arrivent-elles à faire du neuf (et des bénéfices) avec du vieux ? Plus c'est vieux, mieux ça se vend : c'est ce soir dans Capital.

LU : petit beurre et gros bénef
C'est le biscuit qui régale les Français depuis plus de 150 ans : le petit Lu. Comment est-il né ? Et comment cette marque a-t-elle traversé les âges en se rénovant en permanence ? Voici l'incroyable histoire d'une petite pâtisserie nantaise devenue une des enseignes les plus célèbres de France. Paille d'or, Prince… Comment les produits sont-ils fabriqués aujourd'hui et comment crée-t-on des nouveautés pour résister à la concurrence ?

À l'ancienne !
Le retro fait vendre, voilà pourquoi de plus en plus d'entrepreneurs parient dessus. C'est ainsi que de petits malins produisent à la chaîne boîtes anciennes et vieilles publicités. D'autres ont décidé de faire revivre des marques très célèbres comme Banania ou Eau écarlate. Enfin, certaines enseignes lancent des produits « à l'ancienne » avec packaging et publicités fleurant bon les années 50. Nous avons percé les secrets du « retro-business ».

Voulez-vous danser grand-mère ?
C'est une tradition vieille de plus d'un siècle qui revient même très fort ces dernières années. Le thé dansant. Tendance retro, s'il en est, et, l'air de rien, une vraie petite économie. Il s'en organise chaque semaine des centaines dans toute la France. Accordéon, orchestre et belles tenues sont de rigueur. L'entrée est autour de 10 euros. Et désormais, on y croise des gens de tout âge. Organisateurs, musiciens, danseurs professionnels : vous allez voir comment ils gagnent leur vie en faisant guincher grand-mère.


Crédit photo : Xavier Popy / M6

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

rene 17/02/2013 22:18


Le comble lors de l'émission sur la société LU : le nom de la société était flouté sur ses paquets lors du reportage... Ne trouvez vous pas cela un peu ridicule sur une série d'enquètes par
ailleurs fort intéressantes ? C'est un détail, mais qui peut un peu trop retenir l'attention...

Jeremy 18/02/2013 06:26

Tout a fait d'accord. D'autant que la marque était souvent citée en voix off. Vive les règles sur la publicité ;)