Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pensionnat : le retour des méthodes strictes dans 90' Enquêtes

Ce lundi à 20h40 Carole Rousseau présentera "90' Enquêtes" sur TMC qui aura pour sujet "Pensionnat : le retour des méthodes strictes".

En France, 241 500 élèves sont internes dans l’un des 3200 établissements publics ou privés répartis sur notre territoire.

Autrefois, l’internat était fréquenté pour des raisons pratiques et géographiques. Le plus souvent par des élèves vivants en milieu rural, loin de toute infrastructure scolaire.

Aujourd’hui, de plus en plus d’élèves des grandes villes viennent passer plusieurs années dans ces pensionnats. La raison : l’urgence d’un changement. Le pensionnat apporte des règles, un cadre de vie, des valeurs, une éducation stricte mais aussi le goût de la vie en groupe.

Problèmes familiaux, échecs scolaires, refus de la discipline… Les raisons qui poussent certains parents à mettre leurs enfants dans ces types d’établissements sont nombreuses. C’est aussi pour d’autres un moyen de revenir à une éducation plus stricte avec des valeurs et des règles à respecter.

Quelle est la vie d’un enfant en pensionnat ? Quelles sont les règles à respecter quand on vit en communauté ? Quelles sont les raisons qui poussent les parents à inscrire leurs enfants dans un pensionnat ? Qu’attendent les parents de ce système d’éducation ?

L’équipe de 90’ Enquêtes a passé plusieurs semaines aux côtés de ces jeunes dans trois établissements privés et a suivi leur quotidien dans ces pensionnats aux méthodes d’éducation dites « à l’ancienne ».

D’abord Tersac. Cette école de l’excellence applique une pédagogie fondée sur des valeurs traditionnelles où chic et rigueur s’épousent à merveille.

Vous découvrirez également le collège international de Chavagnes. Ce pensionnat uniquement réservé aux garçons s’inspire de la tradition britannique en proposant aux élèves un enseignement bilingue.

Enfin, Saint-Gabriel - Saint-Michel, un établissement privé accueillant plus de 800 internes toutes classes confondues. Une vraie ville dans la ville.

Crédit photo : TMC / DR.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tranchant 06/09/2010 08:08



Bonjour,


C'est bien de parler d'internat quand il y a des problèmes, sauf qu'une grande partie de ces familles se trouvent être dans les classes moyennes et pauvres et que les internats, surtout ceux qui
assurent une "éducation plus stricte avec des valeurs à respecter" sont tellement chers qu'ils sont réserver à l'élite.


Quand y aura-t-il des établissements abordables pour aider ceux qui n'en ont pas les moyens ?